L’Enfant des Colonels

9782916329208L’Enfant des Colonels de Fernando Marias

La littérature espagnole me fascine toujours parce qu’elle me fait découvrir de véritables chefs-d’oeuvre!

Ici, je vous présente L’Enfant des Colonels, un bijou littéraire, un éloge à la nature humaine dans tout ce qu’elle peut faire de plus cruel, de plus sombre, de plus déroutant, un voyage à travers l’âme mais surtout une aventure inoubliable.

Nous traversons l’Histoire, de la guerre d’Espagne à l’occupation nazie en France, grâce à trois narrateurs dont les trois récits se croisent et s’entremêlent sans jamais nous laisser une seconde de répit. Les thèmes abordés par Marias explorent l’essence même de l’humanité: la barbarie, la cruauté, le courage, la rage, l’amour, la peur ou bien la folie. Sans même le vouloir chacun des personnages va tomber dans un engrenage de manipulations et de découvertes qui vont bousculer leur vie et leur raison d’être.

J’ai découvert un roman d’une beauté terrible, limite dérangeante. La nature humaine fascine mais peut faire peur. Les personnages nous mettent face à nous même, face à nos réactions, à nos sentiments les plus primaires. Certaines scènes peuvent choquer mais nous souhaitons tellement comprendre pourquoi tout ça, que les mots défilent sous nos yeux hallucinés, et les 520 pages de ce pavé nous collent littéralement à la peau.

Les nombreux rebondissements font penser aux célèbres romans d’aventures de Melville ou de Conrad, toujours accrocheurs et sans faille. On croit que ça se calme et ça repart de plus belle. L’écriture incroyable et brute de Marias nous fait vibrer ! Roman policier, psychologique, philosophique, ce texte est parfait. Il aura fallu dix ans à Fernado Marias pour écrire ce roman inclassable.

Découvrez les destins :

  • de Ferrer, journaliste envoyé en reportage au Leonito, démocratie d’Amérique Centrale,
  • de Lars, ancien tortionnaire nazi réfugié dans ce pays où il se livre à d’abominables expérimentations humaines,
  • de Laventier, ancien ami de Lars et médecin reconnu mondialement,
  • et enfin de l’Enfant des colonels, un monstre diabolique créé de toute pièce par Lars et programmé pour faire souffrir autrui avec la plus extrême cruauté.

Je vous laisse découvrir ce roman magnifique qui ne m’a pas laissé indemne.

Une forme de cri désespéré et tenace qui tente d’inscrire, entre le « plus jamais ça » et un « pourtant toujours » qui ne cessent de le hanter, l’éprouvant combat de l’être humain dans sa recherche de l’amour et de la paix.

Béné

Publicités


Catégories :COUPS DE COEUR, L. Espagnole, LECTURES

6 réponses

  1. Je découvre ton blog grâce à Emeraude. Ton billet ferait plaisir à l’éditeur qui se démène pour faire tourner sa boutique dans la petite ville d’où je viens. Tu m’as donné envie de le lire…

    • j’espère bien lui donner un coup de pouce parce que ce livre est formidable! si tu le lis, tu me diras ce que tu en as pensé!

  2. Glups, comment ne pas être tentée ? Je note, évidemment !

    • Génial! tu pourras me dire ce que tu en as pensé! (si tu le lis).Je ne connais personne d’autre qu’y l’ai lu! je me sens un peu seule…

  3. Comme déjà dit, le livre de l’année, clairement! A découvrir absolument si ce n’est deja fait: Je vais mourir cette nuit, du même auteur. Une bonne claque également!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :