Jerry, chien des îles

9782752904058Jerry, chien des îles, de Jack London

Cette fois, beaucoup connaissent l’auteur que je présente!!!

Et oui, Jack London, le seul, l’unique.

Comme beaucoup, j’avais lu Croc Blanc quand j’étais petite. Depuis, plus rien. Et puis, en flanant, je tombe sur ce titre. Je dois vous avouez avant tout que je suis littéralement amoureuse de l’édition Phebus. On y trouve toujours de bons textes, souvent des classiques et les couvertures sont très énigmatiques. C’est une édition magnifique et je craque quasiment à chaque fois…

Pour en revenir au roman, London nous présente ici une histoire de chien, une fois de plus. Après Croc-Blanc, difficile de faire mieux. Et bien là, j’ai été charmé par la « douceur » de cette histoire. Il s’agit d’un des derniers romans de London, et on y retrouve ces thèmes de prédilections: l’exotisme, l’aventure et l’animal en héros!

Jerry, jeune terrier au poil roux, quitte brutalement son foyer pour appartenir à un négrier. A ces côtés, il va devenir un chien de caractère, un coriace, tout en gardant sa tendresse illimitée envers son maitre. Suite à de multiples rebondissements cruels et acharnés, Jerry passera de maitre en maitre, tout en cherchant continuellement à sauver sa peau. Hommes et animaux sont ces ennemis. En suivant ce chien, dégourdi comme jamais, nous sommes entrainé dans une aventure maritime passionnante. Mais pas que ça. Nous sommes immergé dans l’univers des négriers, des révoltes de tribus mais surtout dans l’univers canin. Et oui, Jerry est un chien, et quel chien! En tout cas, c’est ce qui m’a touché dans ce roman. Plus qu’un roman d’aventure, il s’agit d’un roman sur les sentiments canins. Jerry est et reste le sujet tout au long du livre. Le point de vue est principalement celui du chien. On se prendrait presque pour un petit terrier roux à la fin. Mais c’est ça qui est génial avec London. Il réussi à nous mettre à la place des personnages de façon délicate. En l’occurrence, à la place de Jerry. On comprend peut être un peu mieux leur univers, leurs réactions, leurs sentiments. Surtout leur vision totalement idéalisée de leur maitre. Je n’ai jamais eu de chien ( juste des chats et des rates), et c’est vrai qu’à chaque fois que je vois un chien regarder son maitre, je suis bluffée par leur attachement. C’est à la vie, à la mort! Bref, c’est un autre sujet mais pourquoi pas. Alors, évidemment c’est un roman mais la personnalisation du chien parait tellement sincère qu’on y croit carrément!

Mis à part Jerry, ce roman que je classe dans ma catégorie Aventure, est plein de bouleversements, de péripéties, de luttes entre les classes. On retrouve l’étude sociale chère à London. C’est un excellent roman qui divertit à coup sûr!

Jerry, chien des îles devient un bouquin à lire absolument pour être ému, touché et vivre une aventure génialissime ( pour amateur ou non de chien!)

Publicités


Catégories :Aventures, LECTURES

3 réponses

  1. Comme j’adore les chiens, je note ce titre-ci! Je ne le connaissais pas du tout! Merci pour ton billet!

  2. Très bon roman, je le conseille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :