Les Mille et une vie de Billy Milligan

billy milligan Les Mille et une vies de Billy Milligan de Daniel Keyes

Voici un roman absolument étourdissant!

Je ne sais même pas par où commencer.

Il s’agit d’une histoire vraie qui a défrayée la chronique aux États-Unis dans les années 80. William Stanley Milligan est accusé de trois viols sur un campus universitaire de l’Ohio. Il est arrêté mais une totale incompréhension est figée sur son visage et dans son comportement. Il est dans une phase de probation car il vient tout juste de sortir de prison, et il nie les faits dont on l’accuse. Il ne se souvient de rien du tout. Les enquêteurs remarquent des faits étranges dans son attitude: changements d’émotions, d’expressions, absences récurrentes et surtout habileté aberrante à se défaire de menottes ou de camisoles. Sans le croire tout de suite, les médecins devinent un syndrome de personnalités multiples. Il leur faudra tester « l’animal » pour véritablement être bluffés. A partir de là commence une véritable quête de compréhension. Qui sont Danny, Ragen, Arthur, Christine, Allen ou Tommy? Qui est vraiment Billy Milligan? En présentant un gamin apeuré suivi d’un mercenaire yougoslave puis un dandy anglais, on le prend pour un comédien hors pair, un fou furieux, un drôle de luron. Mais ces personnages dévoilés au fil de l’enquête laissent place à une gêne constante. On parle même de « projecteur »! Mais où va t-on??  Il faudra plusieurs mois aux médecins pour découvrir et apprivoiser tant bien que mal les 24 personnalités de Billy. C’est le temps nécessaire pour débuter le processus de fusion des « habitants » en un seul être: Billy.

Alors voila, c’est un roman génial. Le sujet est extraordinaire, incroyable. On ne pense pas que ça puisse être une histoire vraie. Il a fallu beaucoup d’entretiens avec cet étrange personnage pour que Keyes produise un tel livre. Et du fait de ce travail d’investigations poussées, on peut comparer ce roman au fameux et excellent De Sang Froid de Capote. Il reste hors de toute subjectivité ce qui explique cette atmosphère froide. On sent bien pourtant, comme Capote, qu’il admire et apprécie plus que nécessaire Billy.

Keyes nous propose un livre hors du commun, inclassable, curieux et hypnotique. Plusieurs fois j’ai failli lâché prise. Le style très journalistique du début m’a pas mal désorienté. C’est froid, totalement dénué de sensibilité. On comprend pas bien ce qui se passe. Parfois c’est presque mal définit, voire brouillon. Pourtant l’envie de découvrir ce bonhomme pas comme les autres prend le dessus. On découvre ces multiples personnalités avec délectation. On se surprend même à aimer Billy et la majorité de ces « habitants ». Il est très humain malgré son mal un peu extraterrestre. Nous sommes attendrit par son passé, ses craintes et pourquoi il en est arrivé là. Étant suicidaire, ces compagnons de route virtuels le protègent en le laissant, la plupart du temps, absent de son corps. Chacun a un rôle bien définit qui créé une réelle alliance, une communauté bien répartie pour un fonctionnement optimal, dont le seul but est de protéger Billy de lui même.

J’ai quand même trouvé ce livre un chouilla longué. J’ai un peu abrégé la fin en lisant en diagonale. On tombe parfois dans l’énumération des diverses personnalités. J’ai eu du mal à suivre à certains moments tellement les personnages se mêlent, sans parler des nombreux médecins, psychologues, enquêteurs, avocats et j’en passe. Je n’ai bien pris connaissance du caractère des personnalités qu’en lisant le lexique de présentation de ces dernières à la fin du livre. On devrait presque se référer à ces notes à chaque évocation des personnages pour ne pas être trop perdu.

Malgré ces quelques détails peu glorieux, je vous conseille cette lecture, si ce n’est déjà fait. C’est quand même un roman troublant et très intéressant si l’on aime un tant soit peu la psychologie.

Grand roman qui demande grande concentration!

Au dire de ce que j’ai pu lire à droite à gauche, ce fameux Billy Milligan serait toujours habité!

Publicités


Catégories :L. Américaine, LECTURES

17 réponses

  1. Le sujet a l’ait très intéressant. Peut-être à la rentrée…

  2. donc finalement on est d’accord : intéressant mais pas non plus géniallissime !

  3. Je me laisserai tenter certainement: je le note donc!
    Bonne fin de soirée!

  4. Quel récit alléchant ! Ce livre sera sans doute ma prochaine lecture malgré ses quelques défauts.

    Merci pour ce blog et tes excellentes idées de lecture. J’ai déjà noté sur ma liste quatre des livres objets de tes posts.

    Parisienne également si tu crées ton association, j’adhère !

    • Et bien je suis ravie que tu apprécies mon blog et mes lectures, je suis en train de rougir!!
      je te mets dans la confidence mais je compte bientôt créer un groupe de lecture ou un truc de ce genre. je posterai très prochainement une annonce pour organiser tout ça. à très très bientôt alors!!!

  5. La « suite » est sortie cette année, ça s’appelle Les mille et une guerres de Billy Mulligan », je crois.
    Sinon, je te conseille Les fleurs d’Algernon du même auteur, un roman assez bluffant, toujours sur le thème de la folie.

    • Oui j’en ai entendu parler. Je pense que je vais plutôt tester les Fleurs d’Algernon et je te dirais ce que j’en ai penser. Le thème de la folie m’intéresse pas mal!

  6. C’est le même auteur que « Des Fleurs pour Algernon »? Mais il a quel âge, alors, maintenant, ce Daniel Keyes? En tout cas, je te conseille aussi « Des Fleurs pour Algernon », roman de SF intimiste poignant et touchant (qui m’a touchée par sa question de savoir si, au final, l’intelligence n’est pas un élément de jugement aussi injuste que la beauté dans ce qui nous permet de définir la valeur d’un être humain).

    Ta comparaison avec « De Sang Froid » me rend ce livre tentant, mais en même temps, je dois avouer ne pas l’avoir approché parce qu’il fait partie de la sélection du prix des lecteurs du Livre de Poche et qu’après avoir lu un Patrick Bauwen, auteur vainqueur du prix l’année dernière, je ne tiens pas ce prix en très haute estime…
    S’il croise ma route, je me laisserai quand même tenter.

  7. Tu sais attirer le lecteur !!! En tout cas, ça me donne très envie de lire ce livre !

  8. Bienvenue par ici !! J’ai trouvé l’adresse de ton blog chez Katell. J’aime beaucoup et je repasserai par ici 🙂

  9. histoire vraie? je note, j’adore ce genre d’histoire 🙂

  10. Aaah, je l’ai sur mon étagère, mais je suis en pleine lecture de « des fleurs pour Algernon » du même auteur. Et vu la qualité de ce dernier, je pense que Billy Milligan doit être pas mal du tout. Il y a d’ailleurs une suite « Les mille et une guerres de Billy Milligan ».
    Quant à la comparaison avec « De sang froid », j’espère que ce n’est pas trop dans la même veine parce que je n’avais pas aimé (un de mes rares abandons) : plus à cause du style que du côté très documenté de l’histoire d’ailleurs…

    • Ne t’inquiètes pas, cette comparaison existe mais De sang froid reste un autre livre et un autre sujet. C’est plutôt dans l’étude du personnage et dans une certaine froideur dans l’écriture que je crée ce parallèle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :