Le Pingouin

le pingouinLe Pingouin de Andreï Kourkov

En voici une drôle d’histoire! Pour le côté loufoque, j’ai tout bon! Kourkov nous fait partager le quotidien plus que mouvementé d’un mec sans histoire, à première vue, qui partage sa vie avec un pingouin dépressif! Jusqu’au jour où ce Victor, journaliste au chômage, décroche un job. Son quotidien change du tout au tout. Il doit rédiger des nécrologies au sujet de personnes connues encore vivantes. Idée saugrenue qui s’avèrera compliquée à gérer par la suite. Son talent pour les « petites croix » lui fait rencontrer de drôles de personnages, tous plus suspects les uns que les autres, sans parler des morts et des accidents qui se produisent à droite à gauche. Quelle vie pour Victor et Micha, son pingouin! Pourtant, ces deux tristes sirs, continuent leur train train quotidien comme si de rien n’était. Mais la situation tangible dans laquelle ils se trouvent va vite les rattraper, surtout avec l’arrivée inopinée de Sonia…

Ce qui est génial dans ce roman, c’est que nous, lecteur, sommes au bout du compte aussi paumé que Victor. On devient complètement absorbé par cette histoire farfelue à souhait et on devient naïf et éberlué comme Victor. Ce qui est étrange et ce qui fait l’originalité de ce livre pour moi, c’est cette totale passivité de la part du personnage face à tout ce qui lui arrive. On le sent absent. Mais Victor est très attachant et on se surprend à le suivre volontiers dans ces péripéties très cocasses.

L’humour y est très présent grâce à ce pingouin dépressif (qui est en fait un manchot..), il se travestit en pleureuse, devient une sorte de jouet-peluche, fait peur à des pécheurs, il donne la dose de joie de vivre de ce livre, bien malgré lui à l’évidence. Sans oublier le suspense qui se dégage fortement de cette histoire. Sans être ultra captivant sur ce point, j’avoue que l’on se laisse prendre au jeu. On deviendrait presque complice!

Au cœur d’un Kiev froid, glacial et douteux, Le Pingouin réussit à nous trimballer malgré nous dans des situations abracadabrantes où la tristesse de fond laisse une place à la douceur et au rire.

Roman très très sympa!!

Publicités


Catégories :LECTURES, Littérature Russe

12 réponses

  1. Ce livre à l’air assez démentiel en effet. Je viens d’aller faire un tour sur Amazon et je vois qu’il a bénéficié d’une suite. Je vais, je pense, m’intéresser de près à cette bestiole !
    🙂

  2. C’est un roman tout simplement génial, j’ai adoré (tu sais pourquoi…). Je ne me suis rarement sentie aussi impliquée en tant que lectrice.

    La suite (les pingouins n’ont jamais froid) est vraiment pas mal non plus. On suit alors Victor qui cherche désespérément à retrouver son pingouin.

    Je recommande de manière générale tous les bouquins de Kourkov, c’est un excellent auteur.

    • Effectivement je comprends ton implication vis à vis de ce livre assez farfelu. Je voulais aussi lire Le Caméléon de Kourkov, il m’a l’air pas mal non plus.

  3. Il est dans ma PAL! Ton billet et les commentaires me donne très envie de le lire!

  4. Comme j’ai une immense faiblesse pour les pingouins et les manchots, je ne peux que noter ce titre…

  5. je l’ai lu il y a peut être deux mois et comme toi, au début je trouvais le côté loufoque complètement génial. Mais j’ai vite été lassée en fait…

  6. Bonjour !
    J’ai toujours eu envie de lire ce livre sans jamais le faire…
    Merci de le remettre au goût du jour !
    Un peu de fraicheur ne pourra pas faire de mal ! 😉

  7. Je l’ai lu il y a quelques années. Un roman vraiment original et amusant que j’ai déjà offert à plusieurs reprises dans mon entourage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :