Jan Karski

HAENEL_Yannick_COUV_Jan_KarskiJan Karski de Yannick Haenel chez l’Infini

Merci Yannick Haenel de m’avoir fait découvrir la vie difficile  de ce résistant polonais. Le texte est dur, les images sont cruelles mais nous connaissons tous la chanson. Jan Karski devient résistant malgré lui, il va être le témoin de l’extermination des Juifs d’Europe en entrant clandestinement dans le ghetto de Varsovie. Son but est de raconter, de voir, de sentir l’horreur qui est en train de se passer, sans que personne ne lève le petit doigt.

Ce livre est un hommage à un homme d’un courage sans borne, qui risquera sa vie et celle de beaucoup d’autres résistants pour montrer la vérité. En tant que messager du peuple juif du Ghetto, il se confrontera au doute, à l’ignorance de certaines autorités mais surtout aux bandeaux qui voilent le regard des plus hauts placés. Pourquoi ne pas avoir agit à temps? Telle est la question que se pose Karski (entre autre).

Ce livre percutant voir dérangeant par moment, est divisé en trois partie:

Le témoignage de Jan Karski dans le film Shoah de Lanzmann où il fait un effort énorme pour expliquer la dimension irrationnelle dans laquelle il est avant de devenir résistant. Cette partie est très touchante même si je n’ai pas vu le film, l’écriture de Haenel retranscrit parfaitement la douleur et l’horreur qu’à pu voir et subir Karski. Ce résumé, en quelque sorte, du film de Lanzmann est vraiment mené de main de maitre par l’écriture sobre, singulière et efficace de Haenel. On en a la chair de poule. La seconde partie est vraiment orientée sur les évènements de la vie de Karski, comme un documentaire. On le verra prisonnier des camps soviétiques et devenir progressivement résistant. On suit son parcours de messager du Ghetto avec stress, ses rencontres avec les hauts dignitaires du pouvoir, tenter de leur faire ouvrir les yeux sur ce qui se passe. Cette partie est passionnante. Haenel suit comme un reporter la vie d’un résistant qui lutte coute que coute contre l’horreur. Enfin, la troisième partie est une totale fiction sur la vie de Karski, comment il se voit après ces évènements, comment il reprend vie. Ses valeurs et ses principes sont mis à rudes épreuves et Haenel excelle dans cette partie romancée.

Bref, ce livre est percutant, magnifique, il rend un hommage très juste de cet homme au courage incroyable mais qui a eu la chance bien au chaud dans sa poche. Il aborde aussi le sujet tant exploité de l’extermination des Juifs sous un nouvel angle. L’alternance des différents styles qu’utilise Haenel dynamise cet ouvrage et le rend unique. C’est une approche intéressante et intelligente selon moi..

KarskiLe seul problème que j’ai avec ce livre c’est que je suis obligée de voir Shoah maintenant.

Pour finir, Yannick Haenel est un très grand écrivain. Sa façon d’écrire est parfaite, très subtile, très juste. Il nous transporte dans ses mots. C’est l’un des rares auteurs français que je qualifierait de Génial!

Publicités


Catégories :LECTURES, Littérature Française

16 réponses

  1. Je vais encore devoir craquer… C’est quand même dingu le nombre de livres qui parlent de la DGM en cette rentrée littéraire !

    • C’est toujours un sujet très florissant. Mais j’avoue que celui-ci est particulièrement original. J’ai beaucoup aimé!

  2. Il est très médiatisé ce livre, j’en entends beaucoup parler. Je le lirai sûrement, mais pas maintenant, je sors de trop de lectures du même genre.

    • Moi aussi je suis dans une période où je n’arrête pas de lire ce genre de romans. Je vais bientôt passer à autre chose!! j’espère!

  3. moi aussi j’ai envie de voir Shoah ! 🙂
    En tout cas, on peut dire que Haenel ne te déçoit pas et que tu dévores ses livres ! (c’est vrai c’est dingue ta vitesse de lecture, c’est pire que moi!! ;-))

    • Mais non c’est pas pire que toi! C’est juste qu’un livre qui me plait énormément comme celui-ci par exemple, je l’engloutis d’une traite en une soirée. Faut pas que se soit un pavé non plus!! Et en général, si j’adore le roman que je suis en train de lire, je n’aime pas trop le faire durer de peur de me lasser, sauf exception! Et je me couche très tard! voila tu sais tout 😉

  4. Je note aussi. Même s’ils sont durs, ces textes sont d’une grand humanité..

    • Je suis complètement d’accord! quand ils sont bien menés et intelligents, la dureté des évènements passe tout seul, si je puis dire…

  5. Un livre indispensable, donc … la rentrée littéraire regorge de cette période ! C’est assez troublant !
    Je le note car j’ai vraiment envie de découvrir cette plume.

  6. un véritable coup de coeur pour toi!tu as su rester moins en surface que moi!

    • Il faut dire que Yannick Haenel me transporte quelque soit le sujet de ces livres. Jan Karski m’a vraiment touché alors c’est un carton plein effectivement!!

  7. Il fait partie des romans de la rentrée littéraire qui me tentent bien !

  8. Shoah c’est 9 heures de film tout de même… Il en faut du courage!!

  9. C’est vrai j’ai énormément entendu parler de ce roman! Toutes les personnes qui l’ont lu ne m’en ont dit que du bien ! J’y viendrai surêment 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :