La Fenêtre Berlinoise

fenetreLa Fenêtre Berlinoise de Sasa Ilic chez Gaïa

Encore un premier roman chez les éditions Gaïa!

La Fenêtre Berlinoise est un roman de vagabondage excellent. Nous suivons un jeune homme parcourant Berlin dans le but de recueillir des témoignages sur les immigrés de Berlin, ceux qui sont ballotés de nation en nation, que l’Histoire a bousculé et déplacé sans cesse. Il travaille pour une ONG et doit au bout de son périple berlinois rendre une sorte de journal de bord des mots qu’il aura récolté. C’est donc en globe trotter urbain qu’il va rencontrer bien malgré lui des personnages tout à fait originaux qui vont lui raconter leur histoire, leur vie, leurs souvenirs. Son envie de rencontre et de partage dépasse le cadre de son job, si bien qu’il s’engage personnellement dans chacune de ces relations plus ou moins éphémères. C’est ainsi qu’il va rencontrer sur un banc et devenir le locataire du vieux M. Greber, dont les souvenirs alimentent son existence au quotidien. Sa « course poursuite » avec une inconnue dans le métro le mènera à la rencontre d’Ana Djadic, marionnetiste blasée, et sa fille Lucija et son mari Drago, anarchiste en puissance et forte tête. Des jumelles aussi qui lui parleront de leur père et de leur enfance. Et bien d’autres gens, d’horizons différents mais ayant un point commun: leur exil. On parlera donc de Belgrade, de l’ex Yougoslavie, des émeutes d’anarchistes, de la vie d’une jeune ado en mal de repères, d’un vieux malade qui se soigne seul….Tous ces personnages sensibles et touchants qui font d’un roman une perle rare.

Mais la véritable héroïne du roman c’est plutôt Berlin. Berlin, la grande, la dynamique, la douloureuse ville de tous les exilés, de ces « disparus » qui cherchent un nouvel espoir, un avenir confortable tant bien que mal. C’est au cœur de cette ville historique que ce jeune homme, on ne découvre son nom que tard, nous trimballe. Le métro, le S-Bahn et le U-Bahn sont les lieux emblématiques de ce roman. Toujours à la recherche de quelque chose ou de quelqu’un, ce jeune homme entêté va découvrir un monde dans les méandres du métro berlinois. Parce que le but personnel de cet homme, hormis de récolter des témoignages, est de retrouver un soldat, perdu de vue depuis longtemps. C’est un prétexte très utile dans cette ville foisonnante pour arriver à ses fins.

Ce que j’aime dans ce roman, c’est l’incroyable sensation d’immersion dans la ville. Je ne connais pas Berlin, et de lire ces lignes, ces pages d’ambiance des rues, des places mouvementées, du métro avec sa télévision, ses musiciens ambulants, ses artistes de rues, tout ça me donne envie de vivre au même rythme que ces personnages. Berlin m’intrigue pour le coup. Sasa Ilic retranscrit l’atmosphère en demi teinte qu’à cette capitale européenne. Entre son histoire terrible, le lieu de rencontre de nombreux immigrés chassés ou tout simplement perdus un moment donné dans leur vie et dans cette ville qui fait office d’escale, sa politique et son niveau de vie, ici tout y passe. On découvre vraiment Berlin comme une personne, de façon intime. Cette vision particulière est renforcée par les épisodes familiaux et personnels de chacun qui alternent avec le quotidien de ce pseudo reporter.

Pour faire simple, c’est un roman foisonnant, intéressant, construit avec des tranches de vies. Je pourrais le comparer à un guide touristique sauf qu’au lieu de découvrir des lieux et des adresses en fonction de quartier ou de thématiques, c’est plutôt des gens, des histoires, des visions de la vie, des espoirs que l’on croise en fonction de quartier ou de thématiques.

Voici un roman d’une grande ampleur émotionnelle. Un premier roman entrainant et sensible, juste ce qu’il faut. J’ai vraiment été captivé par cette écriture déliée et fluide, simple et très subtile.

Saša Ilić capte les pulsations de Berlin et de ces vies invisibles. Pierre après pierre, il fait tomber les murs du silence et de la douleur, et rend leur place aux déclassés, aux oubliés, en ouvrant grand les fenêtres sur leurs existences.

Publicités


Catégories :L. Serbo-Croate, LECTURES

16 réponses

  1. Tu me donnes très envie de lire ce roman, je le note.

  2. Coucou ! Je passe souvent sur ton blog que je trouve vraiment intéressant et qui me donne pas mal de bonnes idées de lecture ! Et j’ai vraiment très envier de lire ce livre après avoir lu ton appréciation !! Surtout que je suis allée à Berlin, donc ça m’intéresse beaucoup de retrouver cette ville par la lecture de ce livre. Berlin est une ville extra… Gros coup de coeur!
    Bonne continuation pour ton blog!!

    • Merci Merci, c’est vraiment très gentil tout ça! les éditions Gaia font vraiment un sacré boulot, et je suis rarement déçue dans mes lectures. Ici, premier roman et gros coup de coeur. Une immersion totale dans une ville mythique et une écriture très belle: que demander de plus?? 😉
      n’hésites pas à me faire partager tes opinions sur mes lectures!
      a bientôt

  3. Tiens, c’est marrant : je viens tout juste de finir un roman qui se passe lui aussi dans cette ville ! Berlin est donc au cœur des livres en ce moment ! 😀

    • Quel est ce livre que tu viens de finir?
      Berlin est une ville très foisonnante et j’espère bien un jour y aller. Ce roman nous plonge vraiment au coeur de cette ville, ce qui donne vraiment envie de s’y plonger!

  4. d’habitude, j’aime bien ce genre de roman. Alors je me laisserai peut-être tenter.
    🙂

  5. J’aime les romans où l’on retrouve une multitude de personnages, je retiens ce titre on ne sait jamais 😉

  6. C’est drôle, je me disais il y a peu que je lirais bien un roman dont l’héroîne est une ville … TROUVE! merci 😉 Ta note est très belle!

  7. Voilà qui donne bien envie. Je note, merci !

  8. eh bah en effet, ça t’a plu ! je note dans un coin de ma tête 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :