Dimanche Jeunesse!

EcoEco, volume 1, La Malédiction des Shacklebott de Bianco et Almanza chez Soleil

En voila un bien étrange album!!

Couverture extraordinaire à la Tim Burton, petit format: tout pour plaire. On tourne curieusement les premières pages et là c’est le pouvoir de cet album qui nous prend à la gorge. Résultat: on l’achète sans sourciller et on le savoure au creux du lit!

C’est ce que j’ai fait. Et j’avoue avoir été ravie de cette histoire étrange, magique et pure autant que par le dessin mystérieux, onirique et farfelu.

Histoire: Eco, petite fille à l’imagination débordante, est l’unique enfant de riches couturiers, les Shackebott. L’ennui est qu’Eco se sent terriblement seule parce que ces parents ne pensent qu’au travail. Un soir, son père lui confie une mission extrêmement délicate: livrer une commande spéciale à un client très important. Chemin faisant, la petite Eco va provoquer la ruine de ces parents. Prise de démence, sa mère la maudit par trois fois et le destin d’Eco va être transformer à jamais.

Hommage au fameux Frères Grimm et aux contes d’Andersen, cette histoire toute simple et terrible fait écho (justement) dans chacun de nous. La fin de ce premier volet nous laisse sans voix. On ne s’y attend pas, c’est très surprenant. Mais surtout ça laisse un goût terrible de non achevé. Captivée par cette histoire, je suis déçue que ce soit si court et devoir attendre le prochain album est pénible. Mais il faut ce qu’il faut!

Illustration: Du grand, du beau. Jérémie Almanza est incroyable. Son dessin est magnifique, il nous transporte dans un univers onirique, foisonnant, avec des bestioles adorables et bizarres, des personnages très stylisés et une ambiance gothique et féerique qui en ravira plus d’un. L’association à l’univers de Tim Burton est inévitable. Almanza nous avait déjà fait chavirer les mirettes avec cet album:

aristideAristide broie du noir de Severine Gauthier chez Delcourt.

Donc si vous voulez vous évader loin, très loin, je vous conseille ni une ni deux de vous plonger dans cet ambiance féerique, mélancolique, douce et envoutante! Ancrée dans un monde imaginaire et pourtant si réel, cette histoire humanise les phobies des petits et des grands. L’ambiance sombre et magique nous transporte sans compromis dans une atmosphère hors du temps.

Aux fans de l’esprit Burtonnien, cet album est pour vous!

 

 

Publicités


Catégories :JEUNESSE, LECTURES

18 réponses

  1. Une jolie idée de cadeau^^
    Un livre qui a l’air tout à fait charmant.

  2. Je crois que je vais aller le feuilleter demain, celui-là : il m’a l’air vraiment bien… 😉

  3. C’est vrai que c’est agaçant ces BD aux suites interminables ! J’ai vu que le génial Servais venait de publier « Orval » et je me suis précipité sur Amazon pour l’acheter avant de m’apercevoir que c’était le tome 1. J’attendrai donc que la série soit finie avant de l’acquérir.
    Ce système de publication en plusieurs albums est hélas de plus en plus courant et c’est très frustrant je trouve.

  4. La couverture et le thème me plaisent…. A quel âge est-ce destiné?

  5. ils ont l’air bien, dommage que ma librairie jeunesse ne fasse pas de bd!

  6. Si me propose de m’évader loin, très loin grâce à cet album, comment veux-tu que je résiste ?

  7. Pour ma bonne conscience, je l’offrirai à ma fille aînée… et ensuite je le lirai quand elle l’aura terminé ! 😉

  8. Je ne peux rester indifférente à un tel billet. Je note et je surligne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :