Thérapie

therapieThérapie de Sebastian Fitzek aux éditios Livre de Poche

Attendez vous à un polar très prenant.

Josy, la fille du psychanalyste Viktor Larentz, souffre d’une maladie inconnue et disparait mystérieusement lors d’un rendez-vous médical. Quatre ans plus tard, Viktor s’est retiré sur une île au nord de l’Allemagne et reçoit la visite inattendue d’une romancière, Anna Spiegel, qui souffre d’une forme rare de schizophrénie. Les personnages qu’elle invente dans ces romans pour enfants, prennent vie. Le souci est que son dernier roman ressemble étrangement à l’histoire de Josy.

Il s’agit ici d’un roman à suspense sans prétention avec un potentiel énorme. L’histoire est originale, on est plongé, dès les premières lignes, dans la psychologie des personnages et dans le drame qui bouleverse à jamais et de façon cruelle la vie de Viktor. Ça démarre fort et tout de suite. On sent dès le départ qu’il se passe un truc pas net mais le narrateur et l’intrigue sont tellement farfelus et emberlificotés qu’il nous est difficile de déduire, avant la fin, le nœud de l’histoire.

La psychologie et la psychiatrie sont le cœur de l’histoire. On voyage dans les hallucinations, les déroutes et les mensonges au fil des pages. Les enquêtes personnelles et les mystères fantomatiques qui nous sont dévoilés sont presque flippants. On est pris dans le flou des évènements sans cesse plus palpitants. L’énorme avantage de ce roman est son suspense. Il va crescendo jusqu’à la fin. C’est génial et l’esprit du héros Viktor est parfaitement disséqué.

Le style se laisse parfaitement lire, c’est fluide et terriblement efficace. Entre flash-backs et hallucinations, le lecteur se laisse entraîner dans une atmosphère angoissante qui grandit avec la divulgation des éléments. À la toute fin seulement, il comprendra qu’il s’est fait piéger par l’auteur, machiavélique et talentueux. Véritable boite dans laquelle l’auteur nous enferme doucement, Thérapie peut nous rendre claustrophobe car on tombe très vite sous son emprise. L’ambiance sombre et stressante, voire cauchemardesque nous fait, nous lecteur, nous poser des questions sur l’environnement de Viktor. On est aussi perdu que lui.

Dans l’esprit psycho et par sa densité, on peut rapprocher ce texte de L’Analyste de Katzenbach.

Sans plus de blabla, Fitzek est un auteur à suivre. Il met le paquet dès le début avec ce premier roman, va-t-il tenir la route? J’espère que le second le vaudra. Il s’agit de Ne Les Crois Pas, sortie de 12/11/09.

Publicités


Catégories :LECTURES, POLARS / THRILLERS / FRISSONS

24 réponses

  1. Je n’en peux plus de noter tous ces polars qui ont l’air tous mieux les uns que les autres, avec des psyquelque chose dedans, comme j’aime !

  2. Comment ne pas noter cette référence !?!

  3. Je note aussi .. il pourrait bien me plaire, malgré le côté cauchemardesque.

  4. Un billet très convaincant. Oulala, ma LAL déborde!

  5. il a fait un deuxième roman sorti la semaine dernière ??? je ne l’ai même pas vu !! Bon je vais me pencher sur celui là, tu me fais bien envie, surtout si tu dis que c’est aussi bien que l’analyste !

    • Je l’ai cherché aujourd’hui son second roman. Il m’a l’air bien moins intéressant mais il faut tester avant de juger. Thérapie devrait te plaire si tu as aimé l’Analyste.

  6. Houuu ! Je sens que je vais apprécier de frissonner de peur avec ce polar… 😉

  7. ça me plait bien mais la fin est bien construite? (j’ai un pressentiment!)

    • La fin est intéressante, on s’en doute parfois mais on doute aussi beaucoup. Je trouve que la tournure des évènements est très forte, c’est cherché et très prenant. Il y a du suspense jusqu’aux dernières lignes en tout cas!

  8. J’ai L’analyste dans ma PAL mais ce polar dont tu parles est fort tentant !

  9. Je note ce livre !!! Et je constate que ce n’est pas la première fois que tes lectures me plaisent. Tu es de [très] bon conseil 🙂

  10. Ton billet me fait noter 2 livres pour le prix d’1 : « Thérapie » et « L’analyste ». Merci !

  11. Ouah ! quel article, on ne peut pas résister !

  12. Tout à fait tentant… si seulement j’avais encore de la place dans ma bibli, je ne fais que le noter… pour plus tard!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :