Moi, anastasia

Moi Anastasia de Alona Kimhi chez Folio

Alona Kimhi est l’une des jeunes auteures israéliennes les plus en vogue. Après son fameux LiLy la Tigresse, son chef d’œuvre d’une grande féminité, elle propose ici un recueil de quatre nouvelles toujours sur les thèmes qu’elle affectionne: la femme, la déroute et le questionnement de la vie. Elle montre dans ces nouvelles écrites bien avant ses deux grands romans, un panel de ces futurs sujets de prédilection. Tous ses personnages cherchent à trouver leur place dans le monde et s’interrogent sur le sens de la vie.

La première nouvelle nous parle d’un couple qui s’ennuie. La femme surtout est notre héroïne. Elle se souvient de leur vie passée où le sexe était très intense. Elle s’interroge, revit des moments définitivement révolus. Pendant ce temps, elle regarde la télé avec son ami, ils comblent un vide qui ne cesse de s’installer entre eux, jusqu’au jour où…

La seconde nouvelle évoque le mal-être d’une petite fille de dix ans, immigrée d’Ukraine, qui a tellement peur de son beau-père autoritaire et maniaque qu’elle ne sait plus comment se comporter.

La troisième nouvelle nous raconte l’histoire assez spéciale d’une ado obèse internée dans un hôpital psychiatrique et qui consacre ses journées à faire les portraits des autres internés.

Enfin, la quatrième est l’histoire de Mor, une photographe à succès qui se sent désespérément seule. Sa vie ressemble à une véritable descente aux enfers.

Ces quatre longues nouvelles nous plongent dans l’univers précaire de ces quatre femmes. A tout âge, la vie peut paraître compliquée pour certains et c’est ce que montre Alona Kimhi. Avec une régularité parfois tangible sur les différentes nouvelles, elle nous immerge dans ce quotidien difficile et plein d’interrogations. Le style d’écriture est différent à chaque nouvelle. On peut croire que c’est une sorte d’adaptation par rapport au type de personnages mais c’est quitte ou double. Certaines nouvelles sont beaucoup plus intenses et travaillées que d’autres.

Pourtant la magie de son écriture fluide, froide et réaliste fait son effet. Le lecteur se sent touché et s’identifie vite. Ces petits bouts de vie nous parlent forcément à un moment donné. Les textes de Kimhi sont toujours plus à visées féminines avec leur questionnement et la tournure des intrigues. Je ne suis normalement pas une adepte de ce genre de roman, qui me paraissent vite futiles. Pourtant Kimhi rend ses personnages intelligents, touchants, intéressants et loin d’être niais. Son écriture est simple et brute, et j’aime ce coté cash qu’elle nous montre à chaque fois. Les défauts des personnages sont vite démasqués et l’auteure travaille dessus de façon optimale. Nous sommes dans le vrai, tout simplement.

Bref, j’aime beaucoup cette auteure. Sa veine hébraïque y est sans pour quelque chose. Ces auteurs ont une puissance d’écriture formidable. Ils dégagent tellement de réalité et de souffrance dans le plus banal, que ça devient impossible de ne pas adhérer.

Publicités


Catégories :L. Israélienne, LECTURES

10 réponses

  1. Des histoires de femmes… Tiens pourquoi pas ? Ca me changera des loosers !

    Ca me fait très envie en tout cas.

    • C’est vrai qu’en ce moment tu joues sur la loose attitude!! un livre ultra féminin et intelligent te changera à coup sûr!

  2. Je ne connaissais pas. Merci.

  3. je ne connaissais pas non plus mais je note car cela me tente bien! Merci

  4. eh bien je vais te dire merci parce que ça ne me tente pas du tout ! Faut dire, j’ai du mal avec les nouvelles, ça ne m’attire jamais 😉

  5. Ben moi j’aime beaucoup les nouvelles qui sont, à mon avis, l’approche idéal pour découvrir un auteur…
    Voici un Folio qui risque bien d’atterrir dans ma PAL !
    🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :