La Route

La Route de Cormac McCarthy

A l’occasion de la sortie au cinéma de La Route, j’ai décidé de parler de cette histoire hors norme. J’ai lu ce roman dès sa sortie en 2008, sans connaitre McCarthy. D’après ce que j’ai lu sur l’auteur c’est un livre à part dans son œuvre. Il s’agit d’un roman abstrait, flou, cruel, terrible et rempli d’une multitude de sentiments dans un environnement rempli de vide et de mort. Ce roman étrange plaît autant qu’il dérange, est adulé autant qu’il est détesté. C’est seulement en le lisant que l’on comprend véritablement les jugements enflammés ou incendiaires que suscite ce texte. Pour ma part, c’est un chef d’œuvre, tout simplement. Il fait partie de ces rares romans où l’absence de contexte, d’environnement, de temps, donne un résultat hypnotisant. L’écriture géniale de Cormac McCarthy y est sûrement pour beaucoup: crue, simple, directe, elle suscite chez nous des grands moments de réflexion et nous met idéalement face aux situations sans tergiversion grâce au seul pouvoir des bons mots.

Cette ambiance post-apocalyptique est terrifiante et tellement réelle, les personnages sont tellement vivants malgré leur déchéance quotidienne, ce livre est tellement fort que l’on comprend évidemment qu’il ait reçu le prix Pulitzer, Goncourt américain.

Histoire: sur une terre réduite en cendres par un cataclysme que l’on imagine nucléaire et sur laquelle le soleil ne brille plus, un homme et son fils progressent vers le sud pour fuir l’hiver, avec pour valise un caddy de supermarché. Les souvenirs défilent dans leur tête, surtout chez le père, et le seul repère de cet homme fragile et si fort à la fois, c’est son fils. Petit fétiche aux yeux de son père, ce jeune garçon rongé par l’inquiétude et la peur, n’avance que dans l’ombre de son père. Leur survie ne tient à pas grand chose. Resté ensemble est leur moteur et la vie, revenue à son point de départ c’est-à-dire au niveau animal, se transforme peu à peu en un bout de ficelle effiloché qu’il ne faut absolument pas lâché. Les survivants sont redevenus à leur état le plus primitif, cannibalisme, violences, quêtes de nourritures et d’abris, à chaque instant tout peut basculé. La tension est extrème jusqu’au dénouement.

Ce roman grandiose tient à peu de chose au final: une histoire existentielle sublimée par une relation père-fils extraordinaire que seule la mort peut désunir, malgré les pires atrocités rencontrées sur leur route.

Un minimum de moyen pour un maximum d’émotion: un chef d’œuvre!

La Route de John Hillcoat avec Viggo Mortensen et Kodi Smit-McPhee

Quant au film, que dire à part que c’est juste magnifiquement adapté. J’ai été complètement subjuguée par l’interprétation de Viggo Mortensen. Son jeu est juste, comme dans quasiment tout ses rôles. De même pour le jeune acteur Kodi smit-McPhee qui m’a bouleversé par son authenticité.

Brièvement, cette adaptation est très réussie. J’y ai peut être décelé plus de cruauté que dans le livre. Ou peut être est ce le fait de voir les choses qui les rendent plus violentes. En tout cas, certaines scènes sont excessivement dures. On se rend trop compte de l’instinct animal et primaire de l’homme condamné à survivre coute que coute. Il y a vraiment, comme dans le livre, un fossé gigantesque entre la relation père-fils, pleine d’espoir, d’amour, de protection et de défense, et les « survivants de l’enfer » qui n’hésitent pas à faire le pire pour survivre.

L’ambiance grise, froide, dérangeante et apocalyptique est parfaitement imagée. Visuellement c’est un film d’une grande beauté et d’une grande technique.

Un grand film mais plus encore un très grand roman. Cormac McCarthy est incontestablement un géant de la littérature américaine.

Publicités


Catégories :L. Américaine, LECTURES

41 réponses

  1. Je ne veux absolument pas lire ce livre, dont je sens qu’il n’est pas pour moi. Le film j’hésite un peu à cause de Viggo Mortensen, je réfléchis ..

    • Ce livre est très puissant niveau émotion et violent dans les faits. Mais il est très fort. Je comprends par contre qu’il puisse ne pas plaire à tout le monde.

  2. Pour moi, ce livre est absolument génial ! Mais je ne suis pas sûre de voir le film…

  3. est ce que le fait qu’on ait rajouté des scènes avec la mère ds le film (qui n’apparait pas, ou à peine, ds le livre, n’est pas gênant ?).

    • Je ne pense pas. au contraire, on comprend un peu mieux ce qui a pu arriver aux autres êtres humains, comment ils ont disparus et pourquoi ils sont absents. Le jeu de l’actrice est génial, elle nous donne une dose d’émotions très subtile. Ça m’a perturbé un peu au début mais on se laisse très vite prendre par l’histoire.

  4. J’ai beaucoup aimé le livre et ton avis sur le film me rassure vraiment parce qu’au vu de la bande annonce, je craignais le pire !

    • Qu’est ce que tu craignais? Les acteurs sont très bons, l’ambiance du livre est très bien retranscrite, c’est cruel et flippant mais plein d’espoir quand même.

  5. Contente de découvrir un avis positif sur ce film qui aurait pu aussi être complètement râté ! Ce n’est pas un roman si facile à adapter ! Bref après avoir aimé le livre, j’irais au cinéma donc !

  6. Je n’ai aps encore eu le courage de prendre « La route »…mais ça viendra un jour 😉

  7. Je ne suis absolument aps attirée ni par le livre, ni par le film. Je vais donc rester sur ma route à moi, celle de Jack Kerouac ! 😉

  8. Je voulais dire « pas » bien sur !

  9. j’ai adoré ce roman ….. j’ai eu peur avec eux … j’ai eu froid avec eux …. j’ai eu faim avec eux …. une intensité incroyable ……………

    • tout pareil que toi!!! 🙂
      Une intensité à couper le souffle! on n’en ressort pas indemne je trouve et avec le film c’est pareil! quel choc!

  10. C’est le prochain livre que je vais lire, il est déjà dans ma bibliothèque, quant au film je pense que j’irai après avoir lu le livre.

  11. Bonjour !

    Je réagis sur ce billet car j’ai vu le film, que j’ai trouvé, comme toi, absolument superbe (j’ai posté un article sur mon blog).
    Je possède le livre dans ma PAL , mais étrangement, le film que j’ai adoré ne m’a pas donné envie de dévorer l’oeuvre de McCarthy. J’ai trouvé certaines scènes vraiment très dures et me replonger dans cet univers me fait peur. Un peu de légèreté est de rigueur après le visionnage d’un film aussi difficile.

    • Je suis absolument d’accord avec toi. Ce film est très difficile et on en ressort pensif. Mon esprit est resté un certain temps dans le film même après la séance. Si je n’avais pas lu le livre longtemps avant, j’aurais réagis comme toi. Rien qu’en écrivant cet article, j’étais dans l’ambiance film/livre et je me faisais peur toute seule.
      Au moins, c’est une histoire qui a son impact!

  12. J’ai adoré ce roman, après avoir eu du mal à rentrer dedans. Mais je me demande encore comment ce récit a pu être adapté sur les écrans, puisque rien n’est dit dans le livre.

  13. Il faut absolument que je lise ce bouquin. Depuis sa sortie j’en ai envie. Bon, ce coup-ci, je le jure il sera dans ma première commande !

  14. Comme Aifelle, je ne lirai pas ce livre mais par contre, j’irai voir le film, juste pour le bel acteur du Seigneur des Anneaux… 😉

  15. Je viens de voir le film mais n’ait pas lu le livre! Ce qui est le plus effrayant,’est comme dans « District 9 », de réaliser à quels points les comportements extrèmes ressemblent à ce qui existe ou a existé.

    • je suis d’accord avec toi. J’ai également vu District 9, et j’ai aussi été choqué par la réalité des évènements!! La Route est encore plus fort!!!

  16. un livre qui ne laisse pas insensible, d’une grande puissance émotionnelle ! J’en ai pleuré…

  17. je n’accroche pas avec ce livre. le film a l’air moins fidèle à l’hsitoire

    • il y a des scènes qui ne figurent pas dans le livre effectivement mais quant à l’ambiance, le rythme et la terreur c’est très fidèle selon moi.

  18. Ce roman me semble tellement particuliers, je pense qu’il faut seulement le lire pour se faire une idée. Quant au film… d’abord il faut que je lise le livre.

    • Je suis d’accord avec toi: il faut le lire pour se faire une idée. Il est à part dans la littérature (enfin, parmi les livres que j’ai lu parmi l’immensité de ceux existants!). Il procure forcément quelque chose de bon ou mauvais. C’est pourquoi il marque tant!

  19. Ce livre a également été une grande claque pour moi! Je l’ai lu d’une traite et il est resté dans ma tête pendant des semaines. très dur, très marquant, posant des questions qu’on voudrait n’avoir jamais à affronter…

  20. J’ai seulement vu le film et ça a été une vraie claque! Je suis ressortie du cinéma toute chamboulée. C’est mon film de 2009, sans hésitation (en décembre, il était temps… mais il y avait de la concurrence!).
    J’ai très fortement envie de lire le livre maintenant. Je n’en ai lu (presque) que du bien. La seule critique négative fut à propos du traitement paraît-il particulier. Il faut que je me plonge là dedans, ça sent le chef-d’oeuvre!

  21. Lu avec un an de décallage, sur une plage… je l’ai fini en apnée. Aujourd’hui encore, quand on évoque ce titre devant moi, quand je tombe dessus à la Fnac, je suis traversée par un je ne sais quoi… Et pourtant, il avait tout pour me déplaire (l’auteur, l’histoire, le buzz).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :