Chronique d’une libraire: pourquoi??

Souvent je me demande pourquoi??

Pourquoi certains jours sont horribles?

Pourquoi tous les clients bizarres, mal-odorants, irritables et pénibles viennent tous me voir le même jour?

Il y a des jours comme ça, où tout déraille et les nerfs doivent être solides.

Deux exemples, pas gravissimes mais avec l’accumulation, le point commun de ces deux situations fut ma réaction: décomposée et ahurie.

Situation 1:

Mon poste de travail de ce jour est au centre de la librairie. Il est difficile à gérer parce qu’il est important (histoire et langues), il est central donc tout passe en partie par vous, vous êtes sollicités de tous les cotés. Au milieu de ce capharnaüm quotidien: un petit bureau avec téléphone et un tas de paperasse et une chaise. Et oui, on a bien le droit de poser son derrière cinq minutes par jour tout de même.

Deux messieurs me sollicitent pour un renseignement. Le genre de mec qui se sentent plus beaux, plus forts et plus tout que les autres. Déjà, c’est mal barré parce que les mecs arrogants et prétentieux m’exaspèrent au plus haut point. Mais passons, je suis là pour faire mon job. Donc je fais une recherche pour l’un de ces messieurs quand l’autre se sent le besoin de s’assoir sur la chaise qui lui fait face. Jusque là, pas trop de souci, ça arrive souvent. Ce qui coince c’est lorsque les clients se croient au bar et s’incrustent. Hors, il se trouve que ce cher client commençait sérieusement à me chauffer. Il était littéralement affalé sur la chaise, les pattes écartées, genre je suis chez moi où est ma bière!! Il entame une grande discussion passionnante sur les voitures avec son collègue pendant que moi je fais exprès de leur tourner autour avec une pile de livres dans les bras. Plusieurs piles de livres plus tard: ils n’ont pas bouger d’un poil. Autant vous dire que là, j’étais un peu énervée par leur comportement.

Ni une ni deux, j’attaque:

« Pourriez vous, s’il vous plait quitter mon poste de travail, messieurs? »

Ils font comme s’ils ne comprenaient rien. Évidemment, les beaux gosses sont toujours les rois (mais c’est un autre sujet). Alors j’insiste:

« Comme vous le voyez j’ai besoin de mon bureau pour travailler, merci! » Une pile de livres dans les bras, l’air agressif et un regard qui tue.

Mais face à un mec qui se croit tout permis, même la plus grande agressivité du monde n’y fait rien.

Sans bouger, limite en ce moquant de moi il me lance: « vous êtes sûre? Allez venez sur mes genoux! » Il éclate de rire et s’en va avec son collègue.

Non mais franchement, je ne peux rien dire après ça!

Situation 2:

Je précise que cette situation s’est présentée exactement cinq minutes après les deux gredins.

Une cliente me lance à la volée, sans bonjour ni rien comme d’habitude. A force, on devrait se faire une raison.

« Vous êtes bonne en grammaire? »

Olala! Encore quelqu’un de grave, et rien que pour moi!!! C’est pas possible et surtout, comme dirais l’autre « c’est po juste »!!

« Bonjour madame, c’est à quel sujet? » On s’efforce de garder le sourire et surtout, on se prépare à une question bizarre.

« Vous êtes bonne en grammaire ou pas? » Grincement de dents de ma part, sourire crispé et prête à dégainer….vous voyez le tableau….

Sans réponse imminante, elle récidive: « Finis tes devoirs, ça prend un S ou un T? »

Je lui répond calmement et évidemment elle ne me crois pas. Pourquoi m’a-t-elle posé la question, on se demande…

« Ecoutez madame, vous êtes par chance au rayon dictionnaire. Dans ce magnifique bled conjugaison, vous trouverez toutes les réponses dont vous avez besoin, merci et à bientôt! » voila comme ça, elle est clouée sur place. Un peu d’humour dans tout ça et elle ne bronche plus.

Alors voila, un moment bien gratiné comme il faut avec une dose de lourdeur quand même, vous trouvez pas???

Heureusement que c’est pas tous les jours!

Mais j’adore mon job! 😀

Publicités


Catégories :CHRONIQUE D'UNE LIBRAIRE

35 réponses

  1. Le premier cas, ça doit effectivement énerver à mort… Je compatis.
    Pour le second cas… J’ai déjà posé une question d’orthographe à des passants alors qu’on était en vacances à la mer, alors… j’apprends que je suis par conséquent quelqu’un de grave, mais je ne dirai rien à ce propos 😀

    • Il y a la forme, le tact ou je ne sais quelle attitude qui fait que l’échange devient agressif ou pas. La cliente m’a lancé cette question sur la grammaire limite en me claquant des doigts. C’est à ce moment là que je n’accepte pas trop ces gens là. Il y a quand même un minimum pour s’adresser au gens. Tu n’a sans doute pas sauté sur le passant en le prenant pour un con….Là est la subtilité. 😉

  2. Difficile de bosser avec la clientèle ou le public… Il y a des jours où ça doit effectivement sortir par les trous de nez!
    Perso, je ne pourrai pas… Bon courage!

    • J’ai choisi ce métier, je m’y attendais et j’aime ça au fond mais effectivement, il y a des jours où l’envie de meurtre nous frôle l’esprit..

  3. Tiens, les gros lourds dont tu parles, j’ai l’impression de les croiser tous les jours à mon boulot … no comment ou plutot si « Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. »
    Bon courage à toi 🙂

  4. Il y en a qui sont vraiment graves!
    J’aime beaucoup l’expression « les deux gredins ». Ca m’a fait sourire en lisant tes aventures… gratinées!

  5. Oui, bonjour… que puis-je pour vous ?

    Pour une animatrice commerciale (les dames qui le week-end proposent des bons d’achat ou des dégustations dans les rayons des supermarchés), le pire est le saucisson… parce que certaines remarques sont grivoises !!!!

  6. J’ai adoré ta réponse cinglante pour le bled !

  7. Welcome to the cruel world… Quelques questions: au bout de combien d’années, l’oubli du bonjour ne fais plus grincer des dents?! Puis-je réutiliser ta remarque bledesque?! J’adore!! 😀

    • Pour ma part, ça fait environ 7 ans que je bosse dans le commerce et 2ans et demi en librairie. La politesse reste quelque chose de précieux. Le Bonjour devient un tic, soit tu te vexes constamment et tu changes de boulot, soit tu joues avec et parfois tu t’en sort comme une reine. Je suis d’accord avec Choco. Tu les laisse te demander ce qu’ils veulent et ensuite tu recommences tout à zéro avec un super Bonjour. Ils sont tous cons! c’est trop drôle! Mais la fois d’après il faut recommencer. Tanpis. .
      Pour ma remarque bledesque, tu peux la réutiliser dans le cadre de ton boulot. elle fait son petit effet! 😉

  8. @ Aurore : après 8 ans, ça me fait toujours chier l’oubli du bonjour… La technique : les laisser poser leur question, répondre « bonjour » et laisser un blanc…
    En général, ils sont tout penauds et te donne le mot magique ! 😀

    • :D!
      On connait les techniques à force!!!
      Je suis sadique parfois, j’insiste: quand je vois qu’ils ne sortent toujours pas le bonjour, je répète une ou deux fois pour voir! Bien sûr il faut bien sentir la situation pour ne pas se faire rembarrer. 🙂

  9. J’adore tes chroniques de libraire : elles me font vraiment beaucoup rire !! 😉

  10. Je suis partagée entre l’envie de rire et de me désoler pour toi. C’est étonnant de constater constamment le manque de savoir-vivre généralisé (en classe – et aux réunions des parents – ça se voit aussi beaucoup, or les p’tits étudiants d’aujourd’hui sont aussi les futurs clients monopolisateurs de chaises de demain ^_^).

    Ca faisait un p’tit bout de temps que je n’étais plus venue (ce n’est pas que ton blog, c’est généralisé… Hier, j’ai enfin réussi à faire descendre mon Google reader en-dessous des « +1000 »!) et j’adore ta nouvelle déco, aussi belle que l’ancienne à mes yeux (je précise que j’adorais l’ancienne).

  11. Gosh… Il y a des jours où c’est vraiment pas facile!!
    Je comprends/compatis et t’envie un sourire 😉

  12. « t’envoie » plutôt!

  13. Bon… je suppose (j’espère) que tous les clients ne sont pas aussi butors. Ou alors je suis vraiment le client idéal !
    🙂

  14. mauvaise journée! le type du gars les pattes écartés m’a bien fait rire: j’ai une cliente qui m’avait acheté un bouquin sur les comportements et elle me lisait un passage expliquant cette position typique des machos;)
    j’ai eu un appel une fois d’une dame me demandant si j’étais bonne en orth pour l’aider à écrire une lettre! on est libraire pas prof!

  15. La politesse c’est vraiment le B-A-BA !! je crois qu’on reconnaît les gens qui bossent dans le commerrce ce qu’ils sont polis dans les magasins !!
    Mon plus grand fou rire, une dame qui voulait que sa fille de 3 ans me dise bonjour alors qu’elle ne l’avait pas fait !!!

  16. Je compatis . J’ai commencé mon boulot de libraire depuis une semaine et demie, j’adore mais parfois les clients c’est pas de la tarte, pas encore eu de gratinés comme toi mais bon je suis sûre que ça ne tardera pas!

  17. Et puis, tu y es allée, ou pas, sur ses genoux??? ;))
    Je déconne! Mais bon, ça doit pas être drôle tous les jours, en effet!!!

  18. Quand même, comme tu le raconte, c’est trop drôle !
    Dis, je ne suis pas venue depuis un petit bout de temps (désolée…) et le nouveau design est super !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :