Julius Winsome

Julius Winsome de Gerard Donovan chez Point

Julius Winsome, quinquagénaire, vit solitaire dans un chalet au cœur de la forêt du Maine. Julius ne chasse pas, contrairement aux hommes virils de la région parce qu’il a une sainte horreur de la violence. Il préfère chérir la lecture et les livres qui envahissent doucement son petit chalet perdu, mais aussi le Lee-Enfield, ce fusil rapporté par son grand-père anglais des tranchées de la Première Guerre mondiale. Pour unique compagnon, Julius a son chien Hobbes. C’est lorsque survient la mort de ce dernier, abattu par un chasseur, que Julius devient fou. C’est simple, il pète littéralement un plomb et est prit d’une fureur meurtrière.

Si vous aimez les grands espaces, la solitude, la vie simple et hermétique aux autres, les plaisirs naturels, les livres et la nature, ce roman noir est pour vous. Lu dès sa sortie (février 2009), ce roman m’a profondément touché. C’est pourquoi j’en parle pour sa sortie en poche. Un livre que je relirais sûrement parce qu’il est dément.

Comment un homme que rien ne touche, qui vit reclus des autres peut devenir un véritable monstre lorsque son seul et unique compagnon, un chien, est brutalement abattu. La nature humaine est ainsi décortiquée de ce point de vue là. C’est beau et sensible tout autant que cruel et flippant. Le pire est que Julius est parfaitement conscient de ce qu’il fait. Il philosophe même dans les moments les plus sordides. Il est saint d’esprit et comprend sa démarche, le pourquoi du comment ne lui échappe pas. Il le fait en toute connaissance des choses. Mais il le fait…

Il sombre, vite et consciemment. La violence l’envahit alors que tout son environnement est protégé de la cruauté des hommes quelque part. La nature est pure et magnifique, la neige ensevelit tous les maux et pourtant… Rempli de rationalité et sans aucune pitié, Julius accomplira son destin vengeur.

Drame absurde et délirant, roman intense et sec, froid et cruel, ce court texte est terrible et très bien écrit. Il démontre avec froideur la complexité de la nature humaine et sa capacité à la cruauté.

A force d’en parler, je crois que je vais de suite le relire. Il m’a trop marqué.

Julius Winsome est l’histoire tendue et émouvante d’un  » étranger » à la fois hypersensible et détaché, amoureux de la langue et misanthrope. Avatar du Meursault de Camus, qui tuait « à cause du soleil « , Julius Winsome tue à cause de la neige, symbole de pureté et de deuil. Écrit dans un style puissant et poétique, ce récit d’amour, de vengeance et de mort est à l’image du paysage, âpre, froid, cinglant. C’est aussi un hymne à la nature et à ses créatures sauvages.

Publicités


Catégories :L. Irlandaise, LECTURES, ROMANS NOIRS

24 réponses

  1. Whaou ! Je ne dis qu’une chose : il faut que je le lise !

  2. C’est diablement tentant !

  3. Je l’avais noté il y a un an. Maintenant qu’il est en poche, je ne vais plus me retenir 😉

  4. Mais c’est pas vrai ! Tu veux ma mort !
    Je VEUX ce livre !
    Ma PAL, ma pauvre PAL !
    🙂

  5. Un livre magnifique… Un de mes premiers coups de coeur de l’année 2010… Je partage tout à fait ton enthousiasme… Moi aussi je le relirais avec plaisir.

  6. un très beau roman sous la neige:)

  7. Je l’ai déjà repéré chez Saphoo je crois. Ton billet confirme. Il me le faut!

  8. Wha visiblement c’est un coup de coeur pour toi

  9. Je viens de le recevoir. J’espère pouvoir le lire avant la fin de l’année ! 🙂

  10. Excellent roman. A lire absolument !
    Tout d’abord paru dans une collection « blanche » dans un premier temps, c’est marrant de voir que beaucoup de lecteurs aimant le noir ont lu et adoré ce livre… et voilà qu’il sort en poche tout de noir vêtu portant la mention « roman noir ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :