Coeur de chien

Coeur de chien de Mikhaïl Boulgakov

Récit daté de 1925, Boulgakov nous raconte la métamorphose d’un chien errant dans les rues glacées de Moscou et recueilli par un savant. Celui-ci entreprend de le greffer pour lui donner toutes les apparences d’un homme. Mais le chien se transforme en un effroyable citoyen soviétique nouvelle race.

Tout commence bien pourtant dans cette fable façon Frankenstein: un savant reconnu par ses pairs qui recueille un chien errant, mal nourrit et qui vient de se faire bruler une partie du flan par accident. On est pris de pitié tout autant que Filip Filippovitch par cette bête apeurée par le froid implacable. Mais le lecteur ne découvre que plus tard les réelles intentions de ce savant. Travaillant sur le rajeunissement humain, il va tenter le tout pour le tout. Malheureusement, l’opération ne donne pas le résultat escompté.

Bouboul, voici son nom d’adoption qui le suivra jusqu’au bout, devient un être étrange, ignoble, grossier, sale et dérangé. C’est que le cerveau qu’on lui a greffé appartenait à un homme pour le moins vulgaire et vagabond. L’expérience est incroyable, presque surnaturelle et insolite! Cet homme-chien parle, se développe et grandit comme un véritable humain. Sa pilosité, sa taille, sa morphologie, tout s’adapte à sa nouvelle nature. Un chien devient homme. Et quel homme…

Mais évidemment, le jour où les rôles s’inversent, que la « victime » devient « bourreau », rien ne va plus!

Ce qu’il y a de génial dans ce roman quelque peu déroutant c’est le point de vue. Le chien pense, il s’exprime et il fait partie intégrante de l’histoire. La première partie du roman est quasiment totalement orientée du point de vue du chien: ses visions, ses impressions. Le procédé est excellent mais déroutant. Pourtant sans ce changement dans l’écriture et dans la perception des choses, homme/chien, le roman n’a aucun intérêt ou presque. C’est réellement le fait que Boulgakov allie les pensées, les envies, les paroles de chaque êtres vivants dans un même ensemble qui tient la route. Ainsi, Bouboul chien et Bouboul l’homme qu’il devient sont d’autant plus à mettre en parallèle.

On pense naturellement à Frankenstein de Shelley avec son coté flippant et essayiste voire expérimental sur la nature humaine. Et comme cette œuvre initiatrice, Coeur de chien est sans conteste un chef d’œuvre. Pourtant Boulgakov est davantage réputé pour son Maître et Marguerite, chef d’œuvre incontournable où il mêle avec brio fantastique et réalité.

A ceux qui aiment Boulgakov, aucune déception possible.

A ceux qui souhaitent découvrir, allez y avec élan parce que ça décoiffe.

Petit roman mais grand impact!

Publicités


Catégories :COUPS DE COEUR, LECTURES, Littérature Russe

14 réponses

  1. Excellent souvenir de lecture ! Je suis contente que tu donnes envie de le lire à d’autres, il est vraiment très original.

  2. J’adore TOUT Boulgakov. Celui-ci est, comme pour Kathel, un superbe souvenir de lecture.

  3. « Le Maître et Marguerite » m’avait complètement arrêtée, et j’imagine que « Coeur de chien » doit avoir ce côté un peu illuminé qui fait le charme de Boulgakov. En tout cas j’aime les histoires qui mêlent savamment fantastique et réalité…

    • C’est un peu moins fantastque que le Maitre et Marguerite, que j’ai adoré aussi! Mais il n’est pas e reste, loin de là. Complètement barré, loufoque et fantasque, il s’agit d’un roman très bizarre et illuminé. Excellent quoi!!

  4. Je ne connaissais pas ce roman là mais ça m’a l’air effectivement décapant ! je le note !

  5. Maintenant non… mais un jour 😉

  6. J’ai le Maître et Marguerite dans ma PAL (en 2 exemplaires même… no comment) et j’espère le découvrir bientôt. Cette histoire de chien greffé me tente moins mais qui sait, je vais peut-être devenir une énorme fan de Boulgakov et dévorer toute son oeuvre…

    • Boulgakov est un auteur particulier et bizarrement dès que l’on tombe entre ces lignes, on ne peut plus s’en détacher!

  7. Je le note, bien évidement !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :