Meurtres à Pékin

Meurtres à Pékin de Peter May chez Babel noir

Pékin, ville baignée de tradition mais avide de modernité, une société qui se rue dans le capitalisme moderne mais profondément marquée par le système communiste. Le cadavre carbonisé d’un homme est découvert un matin dans un parc. Le même jour, deux autres corps sans vie sont trouvés à deux endroits différents de la ville. Pour seul indice, un mégot de cigarette à côté de chacun des trois corps, comme une signature. Margaret Campbell, médecin légiste aux Etats-Unis, spécialisée dans les brûlés, qui se trouve à Pékin pour une série de conférences, va se voir embarquée malgré elle dans l’enquête de Li Yan, fraîchement promu commissaire. L’américaine rigoureuse et le policier chinois, ironique et énigmatique, choisissent deux approches totalement différentes d’un même objectif. Deux mondes s’affrontent, mais devant la complexité d’une affaire qui cache un secret monstrueux, les deux investigateurs vont devoir taire leurs oppositions et unir leurs talents pour découvrir la vérité, fût-ce au péril de leur vie. Car si les lieux sont exotiques et chargés de traditions, les dangers, eux, sont bien du XXIe siècle menace des OGM et remous dans les milieux politiques.
Quatrième de couverture alléchante non?
J’ai trouvé aussi!
Je me suis donc laissée tenter avec un grand plaisir.
Ce polar est très bien ficelé, extrêmement intéressant au niveau de l’historique de la ville de Pékin. Son coté moderne/traditionnel est parfaitement décrit, on s’y croirait presque. Pour qui aime et connait cette ville, je suis certaine que les images fonctionnent.
L’intrigue est plutôt sympa mais sans grand débordement. J’ai trouvé que l’enquête et le déroulement de l’histoire partait sur des bases très classiques. Donc pas forcément de rebondissements à gogo, mais beaucoup de descriptions du travail des médecins légistes et de l’avancée des réflexions des deux enquêteurs. Ces derniers et les autres personnages sont très bien étoffés. Leurs histoires personnelles, sans être trop étalées, et leurs façons de penser sont parfaitement intégrées à leurs visions des choses sur l’enquête et sur leur pays respectif. La Chine contre l’Amérique: le grand débat. Les stéréotypes sont là mais toujours pris de façon à réfléchir dessus, voire même avec un peu de dérision, ce qui n’est pas du tout désagréable au contraire, surtout quand c’est dans les deux sens.
Mêlant des histoires de politiques intérieures, d’OGM et de conditions de vie chinoises, ce polar est intelligent, bien mené, bien ficelé et surtout bien écrit.
Donc c’est une lecture très sympathique, voila tout!
Publicités


Catégories :LECTURES, POLARS / THRILLERS / FRISSONS

4 réponses

  1. Tu me fait penser que j’ai un autre titre de l’auteur à lire… faudrait que je pense à le déterrer… 🙂

  2. J’ai voulu le lire et puis j’ai un doute, j’ai lu un trop grand nombre de mauvaises critiques et maintenant je n’ai plus envie de le lire 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :