Dormir au soleil

Dormir au soleil de Adolfo Bioy Casares chez folio

Un auteur que j’adore et un roman qui m’a bluffé. Pour le raconter, rien ne vaut la quatrième de couverture. Elle très explicite et vu l’imbroglio du texte, il me serra difficile de la résumer.

Bordenave, employé de banque congédié à la suite d’une grève malencontreuse, est devenu horloger. Il mène une existence paisible dans sa maison du quartier populaire de Buenos Aires. Soudain, et pour des raisons inconnues, sa femme Diana est enfermée dans une clinique psychiatrique. Dès lors, la vie de l’horloger, faite de convention, va être bouleversée par une série de péripéties bizarres et inquiétantes, entre autres l’intervention de sa belle soeur, des entretiens avec le fascinant Reger Samaniego, directeur de la clinique, et l’apparition d’une chienne qui curieusement s’appelle Diana comme sa femme. Enfin, le comportement de la vraie Diana, sortie de clinique, lui fait prendre conscience, petit à petit, qu’autour de lui se produisent d’étranges transferts et des mutations d’âmes et de corps.

Voila un très très bon aperçu de ce qu’est ce roman à la limite du fantastique.

On se doute de ce qui se passe. On suspecte pas mal de monde, surtout ce fameux directeur, Samaniego, qui fait autant peur qu’il fascine. Tout le long de l’histoire, on est quasiment certain qu’il y a un truc malsain. Tout le monde tourne autour du pot jusqu’à ce que cela leur tombe sur la tête et là c’est le drame.

Ce qui rend ce livre génial et qui fait qu’on ne peut le lâcher, c’est le principe de narration. Le narrateur écrit une longue lettre de 250 pages à un homme que l’on suppose être une vieille connaissance. Il lui raconte tous ces déboires, ces interrogations et son quotidien pour le moins hallucinant. Cette lettre est le roman, et petit à petit le lecteur oublie littéralement le destinataire de la lettre, il le devient. Bordenave nous parle, il souhaite que nous sachions et que nous l’aidions. Quoi de plus normal. Mais les évènements prennent une tournure de plus en plus saugrenue et même le lecteur ne peut rien faire. Il peut et doit simplement poursuivre sa lecture et découvrir le vrai du faux.

A cheval entre le rêve et la réalité, le roman d’une vie et les prémices du fantastique, Dormir au Soleil est un roman remarquable qui ne manque de rien pour nous emporter très loin. Il faut dire que Adolfo Bioy Casares est expert dans l’art de nous embarquer loin de nos idées préconçues. Il sait parfaitement jouer avec nos illusions. Vous connaissez sûrement L’Invention de Morel. On y retrouve cet univers fou et flippant où la réalité perd tout contrôle.

Casares est un très grand auteur espagnol. Dormir au Soleil est un très grand roman. Tendant vers le fou et l’absurde tout en restant dans la possibilité de la science.

Une aventure génial ou le cors et l’âme font souvent bande à part!!

Publicités


Catégories :COUPS DE COEUR, L. Argentine, LECTURES

6 réponses

  1. C’est interpellant et ça éveille ma curiosité.

  2. Comment ça, je ne connais pas du tout, et ça semble génial ! Je en voulais pourtant pas allonger encore ma LAL aujourd’hui ! 😉

  3. Dommage! Mais tu ne regretteras pas je pense!
    +1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :