Un coeur Faible

Un Coeur faible de Dostoïevski chez Babel

Dotoïevski nous propulse avec cette courte nouvelle dans une histoire d’amour passionnelle mêlée à une histoire d’amitié tout autant passionnée.

Ces deux aventures sentimentales sont vécues en même temps par notre serviteur, Vassia Choumkov.

Entre amis, on se dit tout n’est ce pas, on partage.

Mais qu’en est-il de l’amour?

Vassia, personnage à fleur de peau et particulièrement attachant, va vite perdre pied. Et c’est sur cet état de fait que Dostoïevski s’attache à nous raconter une histoire brève et sans limite.

Avec toute son exaltation sur ses sentiments naissants, Vassia en oublie complètement son travail qui s’impose au lecteur comme  très urgent. Cependant, il n’en ai rien, mais notre héros et son ami vont partir dans un délire terrible pour vivre intensément chaque instant. Très vite, leurs sens sont mis à rude épreuve, et tout va basculer.

Dostoïevski nous raconte avec cette nouvelle foisonnante et envoutante, un bonheur presque parfait et une exaltation des sentiments qui tourne au tragique. On se laisse irrémédiablement emporter par la frénésie des paroles des personnages. Leur fougue nous entraine jusqu’au bout sans nous laisser le temps de respirer.

L’auteur a réussi son coup: nous faire vivre au rythme de Vassia le temps de quelques pages.

Publicités


Catégories :LECTURES, Littérature Russe

11 réponses

  1. Très très très tentant.
    Dostoïevski m’a toujours fait un peu peur… Je n’ai jamais osé aller à sa rencontre que ce soit via L’idiot, Les frères Karamazov ou encore Crimes et Châtiments. Grosses briques, d’autant plus rébarbatives que ce sont là des classiques (oui, j’ai un problème avec les « classiques »!).
    Cette nouvelle, en revanche, aborde un sujet qui éveille mon intérêt. L’idéal pour approcher un incontournable auteur en douceur. Je me le procurerai lors de ma prochaine expédition en librairie 😉

    • Effectivement, c’est un excellent moyen de découvrir un auteur incontournable comme Dostoïevski avec cette nouvelle qui évoque parfaitement ces thèmes de prédilection. Je pense que tu aimeras parce que c’est vraiment très bien mené. Bonne découverte donc!

  2. J’ai lu L’idiot et j’ai adoré, je ne sais pas pourquoi je n’ai rien lu d’autre de l’auteur. Lacune à combler !

  3. « Un coeur faible commence comme une comédie. Toujours dans l’univers des fonctionnaires Vassia et son ami Arkady tout à la joie du nouvel amour du premier, font des projets d’avenir et oublient un peu vite un travail urgent que doit rendre Vassia à un supérieur. Ce travail devient de plus en plus obsédant jusqu’au terrible dénouement. »
    J’ai adoré cette nouvelle que j’ai chroniqué avec d’autres dans un recueil que je te conseille vivement !
    🙂

    http://lefantasio.fr/index.php?2008/10/04/673-dostoievski-une-sale-histoire-le-livre-de-poche

  4. Tu ne participes pas au challenge Une année en Russie ?
    Rien de spécial à faire, juste signaler ses articles sur la Russie (en cette année France-Russie).
    Bon weekend !

  5. Mais c’est tout à fait ça : si tu lis un livre russe, si tu vois un film russe, si tu écoutes de la musique russe, etc. (tout ce qui concerne la Russie), tu le signales juste !

  6. En plus, tous ces titres de Dostoïevski sont édités par Babel, mon addicteur préféré (heu non éditeur préféré) de belles couvertures… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :