Même les cow-girls ont du vague l’âme

Même les Cow-Girls ont du vague à l’âme de Tom Robbins chez Gallmeister

C’est l’histoire d’une femme différente, à part et dotée d’une particularité incroyable.

C’est l’histoire d’une déroute contrôlée, d’un voyage au bout des chemins, là où mène la route.

C’est l’histoire de l’auto-stop.

C’est l’histoire de pouces géants!

Sissy Hankshaw, pouces démesurés, culot d’enfer, courage et rage de vivre. L’aventure c’est sa vie. La route ça la botte!

Avec ces deux excroissances hors normes, Sissy ne passe pas inaperçue. Elle décide de devenir la plus grande autostoppeuse des États-Unis. Il faut bien que ces pouces lui servent à quelque chose!

C’est sans compter ces rencontres improbables que Sissy ne cessera de faire au cours de ces périples mouvementés comme cette comtesse adepte et droguée même par les déodorants intimes. Mais sa rencontre la plus fracassante seront les cow-girls du Ranch de la rose de Caoutchouc, féministe à fond les manettes. Elles revendiquent l’égalité avec les hommes, sont extravagantes et surtout, surtout, sont conduites par Bonanza Jellybean. Une femme tout ce qu’il y a de plus fou.

Je m’arrêterai là pour vous donner l’envie de découvrir ce roman fou, délirant, qui va loin dans le déroutant et le barré mais toujours avec intelligence et humour.

Néanmoins je suis tout à fait mitigée sur ce roman. Il m’a plu et en même temps déplu. Je ne saurais que dire. Il a des scènes excellentes voire exquises, qui font sourire ou nous étonner en ouvrant de grands yeux. Et pourtant, il y a un je ne sais quoi qui peut ennuyer voire saouler. A force, je pense tout simplement que c’est l’écriture que Tom Robbins à laquelle je n’accroche pas. C’est très rentre dedans, ça part dans tous les sens. A la longue, j’ai souvent perdu le fil et sauté quelques pages par manque total d’intérêt.

Donc, un avis très mitigé mais je reconnais l’originalité excentrique du roman.

Publicités


Catégories :L. Américaine, LECTURES

16 réponses

  1. Il a l’air pourtant bien sympathique ce bouquin. J’irai voir à la bibliothèque.
    🙂

  2. Il est dans mes pense-bête, et ta critique, bien qu’un peu mitigée, ne va pas me le faire retirer.
    Je crois que je comprends un peu ce « mitigement ». J’ai ressenti quelque chose de similaire sur « Judy B. » de Rose Heiney. J’ai apprécié ce bouquin, mais en même temps quelque chose m’a chiffonnée. Bizarre, vous avez dit bizarre 😉

    Allons, si un jour je le trouve, je le prends 🙂

    • Malgré mon avis mitigé, je reconnais que c’est un roman original qui plaira à pas mal de monde, j’en suis certaine! il est loin d’être nul!

  3. Pas tentée, j’ai peur de ne pas accrocher…

  4. Pour moi, l’écriture a été encore davantage un obstacle que pour toi… Déception et abandon…

  5. Un roman très original… mais qui, malheureusement, a fini par me lasser.

  6. J’ai déjà plein de choses à lire et tu me tentes..

  7. J’avais vu le film avec Uma Thurman il y a quelques années et ça m’avait bien amusé. Là ton article ne me donne pas trop envie de lire le livre…

  8. Le titre était pourtant intéressant. Dommage…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :