Corps et Âme

Corps et Âme de Frank Conroy chez Folio

Claude, six ans, vit dans un New York des années 40 où les prémices de la seconde guerre mondiale rôde dans la tête de la population. Il vit avec sa mère obèse, alcoolique et malade, chauffeur de taxi jour et nuit. Leur « grotte », on peut vraiment l’appeler comme ça, n’a qu’une mini fenêtre par laquelle Claude passe d’inlassables moments à regarder les chaussures des passants. Il s’imaginent des histoires, des vies et patiente pour le plus clair de son temps.

Un jour, il va se réfugier dans une espèce de réduit encombré par un capharnaüm de papiers, factures, vêtements, cartons… Il découvre très vite un petit piano. C’est à ce moment que sa vie va changer. Curieux et émerveillé, il va décomposer les sons, les notes, tenter de comprendre le fonctionnement étonnant de cet instrument.

Poussé par une envie de comprendre toujours plus forte, il va à la rencontre de monsieur Weisfeld, propriétaire d’une boutique de musique avec qui il va décrypter les partitions et débuter une relation incroyable. Dès les premières notes jouées par Claude dans le magasin, Weisfeld va le pousser à aller plus loin dans ces performances, à apprendre aux cotés de maitres renommés et va faire évoluer sa vie de façon radicale.

Entre salons, concerts classiques, maisons de maitres incontestables, école prestigieuse, Claude mène une vie qu’il n’aurait jamais pu imaginer dans son sous-sol new-yorkais. Sa vie est conçue pour et autour de la musique. Ces relations, ses amours, ses problèmes sont tous liés à la musique. Ce don qui émane de lui le rend radieux et intouchable. La musique devient bien plus qu’une passion, c’est sa vie et son âme toute entière.

Aux cotés de Claude, Conroy nous invite à vivre la mélodie incessante de la musique, à la connaitre et à apprendre au même rythme que l’enfant. Les explications un tant soit peu techniques sont magnifiées pour rendre à cet art ce coté magique qui rend Claude hors du commun.

Bien plus que la musique, véritable héroïne dans ce roman, Conroy construit des personnages tous particulièrement attachants. La mère de Claude qui possède une carapace repoussante mais avec un fond et un amour pour son fils infini, Weisfeld qui va se donner corps et âme, justement, pour élever Claude au rang de virtuose, le concierge noir qui devient un véritable ami et plus tard un soutien inébranlable de la famille. Bref, chacun d’eux et bien plus encore est finement travaillé. L’auteur s’attache particulièrement à montrer la nature pauvre ou triste de ces personnages pour mieux les embellir dans les moments opportuns. Il se dégage de tous ces hommes et femmes une humanité très forte, dans ce qu’elle a de beau, de pure et de vrai.

Sans oublier évidemment, la grande, la belle, la majestueuse ville de New York, réceptacle très important pour le développement du prodige. On la découvre de fond en comble, elle nous aspire par des descriptions de quartiers et lieux pas forcément très reluisants. Mais cette vision correspond parfaitement à la portée du roman et met en valeur à la perfection tous ces personnages perdus dans une ville immense et incroyable.

Je le redis mais tous ces détails, tant la musique, que Claude et sa virtuosité, et l’humanité de tout le reste rend ce roman magique. On ne s’attend pas à lire un tel roman. L’écriture nous emballe dès les premières lignes et nous sommes tout de suite touchés par ce destin fabuleux, le coté initiatique qui fonctionne parfaitement et surtout, surtout, le coté très humain de ce roman.

Pour moi, suivre les aventures sensorielles et humaines d’un génie de la musique entouré d’une bande de bonnes fées bienveillantes, dans un univers qui en impose,  c’est juste délicieux!

Un roman magnifique du début à la fin!

Publicités


Catégories :COUPS DE COEUR, L. Américaine, LECTURES

18 réponses

  1. Voilà qui donne vraiment envie de le lire ! Je viens de me rendre compte que je confonds l’auteur avec Pat Conroy, jamais lu non plus,mais qui me tente moins…

    • Effectivement, on les confond souvent alors qu’ils n’écrivent pas du tout la même chose. Corps et âme est véritablement un bijou.

  2. Déjà noté plusieurs fois, je souligne ce roman une fois de plus pour ne pas l’oublier 😉

  3. J’ai lu ce roman il y a plusieurs années et je suis bien d’accord avec toi, c’est un roman magnifique!

  4. J’avais déjà lu une critique très élogieuse de ce roman et ton enthousiasme est communicatif !

  5. Tu donnes vraiment envie de lire ce roman.

  6. Il est dans ma LAL depuis plusieurs mois. Il faudrait que je me décide à le lire. En tout cas, ton avis m’y pousse 😀

    • J’espère bien qu’il t’y pousse, c’est le but ma foi. Mais je ne connais pas d’avis négatif sur ce roman, alors bonne lecture à l’occasion.

  7. et flûte !
    encore un livre à rajouter sur ma LAL !

  8. c’est toujours un plaisir de lire un billet sur ce roman car le temps passe mais le plaisir des lecteurs reste toujours, je l’ai lu il y a longtemps et fait lire autour de moi et tous les avis son unanimes : magnifique

  9. Je note! On ne peut pas avoir fait cinq ans de piano et rester insensible à ton billet… Voilà un livre qui pourrait très vite rejoindre ma PAL!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :