Se faire lire un livre.

Je ne me rappelle plus exactement à quel moment, mais je suis tombée dernièrement sur un document à la télé où il était question de se faire lire un livre. Dans un très grand hotel de luxe à Londres, je ne suis plus tout à fait certaine du lieu exact, il était question d’une nouvelle expérience pour se différencier des autres hotels et attirer la clientèle. Ils ont trouvé une nouvelle accroche pour leur hotel: celle d’embaucher une jeune femme plutôt jolie pour lire en toutes circonstances aux clients de l’hôtel. Bonne idée, pensez-vous, faut voir.

Uniforme professionnel: le pyjama.

Poste de travail: mobile en fonction des besoins, du salon à la réception en passant par les chambres et les bureaux.

Cette jeune femme déambulait quotidiennement dans l’hotel en tenue décontractée, incitant au repos et au sommeil. Elle pouvait très bien lire, ou faire semblant de lire, à la réception, installée sur un fauteuil au milieu de nulle part et devenant la bête de foire des clients de passage. Comme elle pouvait se présenter au chevet d’une cliente pour lui lire des passages, des chapitres entiers ou même faire une lecture suivie d’un roman entier, en l’occurrence il s’agissait de Crimes et Châtiment de Dostoievski. Elle propose même ses services pour lire le journal tous les matins et j’imagine des tas d’autres choses, pourquoi pas le programme télé. Je n’évoque en aucun cas la particularité des personnes malvoyantes, parce que dans ce cas, c’est une idée parfaite.

Je suis un peu mauvaise langue sur le sujet, je l’avoue. Mais j’ai été très étonnée de cette nouvelle activité. Alors certes, si cela peut attirer les gens au monde de la lecture, je suis pour. Cela permet en effet, de façon passive nous sommes d’accord, à des gens qui n’ont pas forcément le temps et l’envie de lire ou de s’acheter un bouquin, de partager un moment de lecture avec une personne passionnée. Je dois préciser dans ce cas que l’employée en question est agrégée en lettres modernes, donc peut tenir une conversation sur le sujet. En plus, le contexte d’un hotel, qui veut dire clients de passage, peut être justifié. Au lieu de tourner en rond dans leur chambre, ou de regarder pendant des heures la télé par exemple, se faire lire une histoire est une option intéressante. Après tout, beaucoup de gens se font la lecture dans un cadre intime. Le coté positif de la profession est l’intérêt de l’activité pour le lecteur et le destinataire. Le partage d’une lecture est indéniable et plutôt agréable. Pourquoi pas même en public, sorte d’activité culturelle de groupe qui peut précéder à des débats ou juste ressembler à une séance de bien-être. On organise bien des cours de yoga un peu partout en ce moment.

Mais ce que je reproche à cette nouvelle activité c’est le détournement que l’on puisse en faire. Quand j’ai vu ce businessman se faire lire le journal, j’ai trouvé que ça allait un peu loin. Chacun ces plaisirs mais la lecture d’un journal est tellement froide et pour l’essentielle informative que le coté chaleureux et altruiste de se faire faire la lecture n’existe plus. Vous vous voyez au petit déj en compagnie d’une personne qui vous lit les news pendant que vous bouloter vos croissants tous gras ? Personnellement, ça me gêne et c’est sûrement pour cela que j’ai certaines réticences quant à cette option dans le service proposé. Mais évidemment, pour les businessmen ou autres personnes qui n’ont pas le temps le matin, ou qui ne veulent pas salir le journal ou le magasine avec leurs doigts tous gras, c’est peut être une solution. Ce serait comme un fond sonore, sans les images.

Dans tout les cas, l’idée est très originale, à tel point, que les clients en réception regardaient d’un oeil intrigué cette femme en pyjama en plein milieu d’un hotel de luxe. Je pense que l’idée doit faire ses preuves et son petit bonhomme de chemin, parce que la lecture reste tout de même un plaisir solitaire difficile à partager. Et l’imagination joue un rôle essentielle dans le fait de lire. Les intonations que l’on provoque naturellement peuvent varier d’une personne à une autre en fonction de comment elle ressent l’histoire.

Quoiqu’il en soit, que pensez-vous de ce service proposé par l’hotel ? Si j’en avais l’occasion, je me laisserais bien tenter pour tester. Mais j’aurais, je pense, du mal à me laisser aller à vivre l’histoire au coté d’une personne inconnue, quoique que. Il faut vraiment essayer pour ce rendre compte.

Croyez-vous en la pérennité de l’activité ? Et seriez vous partant pour en faire l’expérience ?

Publicités


Catégories :HUMEURS

20 réponses

  1. à sens unique… pas de conversation, d’échange…
    original.
    mais, j’aime tant les livres, leurs odeurs, que j’aurai du mal à me faire lire un livre… un passage, à la rigueur… je n’ai jamais écouté de livre audio en voiture, de peur d’être prise par la lecture et moins attentive à ma conduite.

    • Je suis d’accord avec toi. Je devrais tenter les livres audio pour voir. Mais la voix d’une personne donne déjà beaucoup d’effet, du coup les impressions sont différentes des notres si nous lisions le livre nous même. Un livre est un objet tellement personnel, qui vit avec nous. Alors se faire lire un livre me parait un peu froid. Mais pourquoi pas tenter!

  2. Naturellement la liseuse sera jolie de préférence. Avec une voix sexy, ce sera encore mieux! Est-il nécessaire qu’elle soit en pyjama?

  3. Ça ne m’attire pas vraiment, je suis plutôt visuelle et les livres audio ne m’attirent pas pour les mêmes raisons. J’ai besoin de voir les choses pour me concentrer dessus…
    Mais pour d’autres, si ça peut permettre aux gens de s’intéresser aux livres, ce n’est peut-être pas si mal…

    • En effet, dans ce sens nous sommes d’accord. Certains peuvent y trouver leur compte, en accédant à la littérature par un autre moyen que le plus conventionnel.

  4. Je reste dubitatif sur le rôle purement de ‘lectrice’ de cette jeune femme: ah bon, pourquoi est-elle particulièrement jolie, alors ? une personne somme toute assez laide ne peut-elle disposer d’une belle voix ? Hum, un débat est lancé.

    Sinon, l’idée est tellement folle qu’elle peut fonctionner. Sauf pour le journal, c’est vrai que c’est plutôt glauque.
    Mais pour les romans, pourquoi pas: Freud aurait sûrement trouvé une signification sur le retour à l’enfance, aux histoires et aux contes.

    • C’est vrai que n’importe qui avec de bonnes notions littéraires et une voix attractive pouvait faire l’affaire. Du coup, on joue aussi sur le coté belle nana voire objet qui n’est plus du tout compatible avec l’objectif de lire une histoire. C’est avec l’exemple du journal que ça a fait tilt: speakerine à domicile, mouai bof! Je n’avais pas penser à Freud mais tu as raison. Il se cache sûrement quelque chose là-dessous. L’idée est à approfondir mais pourquoi pas en effet.

  5. Sur le principe en effet c’est une chouette idée. Il faut voir sur le long terme comment cette activité va tourner mais je ne pense pas que cela me tenterait, j’aime trop lire seule, me relire des passages..

    • Comme je le disais, lire est un plaisir solitaire et tout à fait égoïste. Même si on le fait partager ce n’est jamais la même chose.

  6. Oui, cela me fait penser au film et au livre « la liseuse »..

  7. Les seuls textes que j’aime entendre sont des poèmes. Autrement, tant que mes yeux seront opérationnels, non merci.
    Ou alors allons plus loin. Faire lire par de jeunes et jolies jeunes femmes des textes érotiques. Mais dans ce cas, pourquoi le pyjama ?
    🙂

  8. Ce service hôtelier particulier me fait sourire, je m’imagine en pyjama
    mais plus sérieusement la lecture à haute voix est une expérience à faire, depuis maintenant quelques années j’achète des livres audio et j’y prends un très grand plaisir, j’ai même fait une catégorie particulière pour ça sur mon blog,
    c’est fascinant de redécouvrir un texte autrement, d’une façon d’ailleurs surprenante ce ne sont pas les mêmes passages qui séduisent
    j’en écoute beaucoup en transports en commun, en voiture, en train et le soir quand je suis trop fatiguée pour lire Faites l’essai avec un vrai bon livre et vous verrez

    • Effectivement, cela fait très longtemps que j’aimerais essayer un livre audio. Mais j’ai peur d’être très déçue. Il faut, je pense, choisir un très bon texte à la base.

  9. Et puis il faut que cette lectrice (tiens, pourquoi une femme ?) fasse les différentes voix des personnages, et je suppose qu’elle ne commence pas à la page 1 et qu’elle ne connait pas tous le sbouquins.
    Et puis, c’est cher ?!

    • Evidemment il n’était forcément pas question d’argent dans le reportage. Mais il est vrai que l’on peut aussi réfléchir à tous ces points que tu cites.

  10. c’est étrange comme idée, surtout dans un hôtel de luxe et surtout si la plupart des clients ne lisent que le journal. En soi l’idée n’est pas mauvaise mais il faudrait effectivement se cantonner aux romans et pas au journal, et comme dit je ne sais plus qui dans les commentaires, que ça ne soit pas à sens unique.
    Pour les livres audio, j’ai testé en voiture, ne pouvant pas lire en voiture et franchement c’est super ! J’ai « écouté » André Dussolier lire Marcel Proust et c’était magnifique !!! Sans lui, je crois que je n’aurai jamais commencé à lire la recherche et je dois dire que quand c’est bien lu, ça donne forcément une valeur ajouté !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :