En Vrac: bons romans de la rentrée

Parce  que j’ai envie de vous présenter des romans qui m’ont beaucoup plus mais qu’il me manque les mots pour en parler comme il se doit, voici un très bon panel de romans à lire pour leur qualité indiscutable, leur originalité et leur impact littéraire.

Rosa Candida de Audur Ava Ölafsdottir chez Zulma

Un très bon roman ou plutôt un road movie tendre et doux. Un jeune garçon qui part pour vivre sa passion des plantes suite à la mort de sa mère dans un accident de voiture. Il laisse derrière lui son père, anxieux et protecteur excessif, et son frère jumeau autiste mais très aimé.

Tout le long de cette histoire tranquille, ce sont les fleurs qui partagent la vie et le quotidien de Arnljótur et qui vont rythmer ces pensées et ces rencontres.

Le lien qui unissait Arnljótur à sa mère c’est cette passion pour la nature, les fleurs et leur serre où elle cultivait une variété de rose très particulière: la Rosa Candida à huit pétales.

Un jour, le jeune homme vit une aventure avec une jeune femme dans cette serre. De cet évènement inattendu naitra une petite fille.

Tous ces évènements se mêlant, c’est une quête identitaire qui nous est lâchée au visage, pour notre plus grand plaisir. Ce roman est beau tout simplement, tendre à souhait, alternant souvenirs, fleurs, cuisine, amour maternel.

Rosa Candida est un premier roman touchant qui mérite le détour. Merci aux éditions Zulma, une fois de plus!

***************************************************************

Vie et Opinions de Maf le Chien et de son amie Marilyn Monroe de Andrew O’Hagan chez Bourgois

Quant un chien raconte la vie des peoples, c’est souvent cocasse. Maf le chien ne déroge pas à la règle! Débarquant à Hollywood grâce à Gurdin, mère de Nathalie Wood et exportatrice de chiens anglais, notre terrier maltais est acheté par Frank Sinatra et se retrouve à partager la vie d’une Marylin en fin de carrière et de vie. De New-York à la Californie, les tribulations d’un chien dans le sillage d’une icône de l’époque dont la vie semble avoir été un immense gâchis.

Voici en bref, l’histoire de cette histoire. Léger et profond à la fois, ce roman (dont le titre est trop long pour le réécrire!) est une petite trouvaille très très sympathique. On se laisse vite prendre au jeu. On apprend beaucoup de détail sur la vie des uns et des autres, des grands noms populaires et plus encore: le monde du cinéma, du théâtre, des dramaturges et des politiciens américains est passé en revue, de John Wayne à J.F. Kennedy en passant par Arthur Miller. Mais surotut on apprend pas mal de chose sur l’Amérique des années 60 avant la mort de Kennedy.

Ici les chiens parlent, tous les animaux en général d’ailleurs, et leurs opinions sont pour le moins bien trempées. Maf polémique, pense, discute Descartes ou la politique du moment. Ces camarades canins en font de même. Ils en connaissent un brin en matière de culture générale. Belle fable contemporaine en tout cas!

Bref, on sourit, on rit même et on apprend. Autant dire qu’il s’agit là d’un roman très intéressant, cocasse, original et passionnant. Une petite bouille de nos deux héros peut aider à mieux savourer ce roman tout à fait délectable.

*********************************************************

Effondrement d’Horacio Castellanos Moya chez Les Allusifs

Coup de poing littéraire. Sans être déferlant ni terrible, il n’en est pas loin.

Effondrement nous raconte le déclin absolu d’une femme et par son impact de sa famille. Sa fille se marie avec un Salvadorien, communiste et beaucoup plus âgé qu’elle. De quoi péter une durite. C’est inévitable, elle la pète. En s’expliquant dans une crise de nerf mémorable, elle empêche son mari d’assister au mariage: elle l’enferme dans les toilettes le temps de la cérémonie. S’ensuit moultes rebondissements tous plus fous les uns que les autres.

Mais plus que cette hystérie communicative, c’est aussi l’histoire d’une lutte insensée contre le racisme et surtout contre une situation politique compliquée entre le Honduras et le Salvador. Cette guerre violente et cruelle va nous être racontée indirectement, au travers de la correspondance du père et de sa fille, partie vivre avec mari et enfant au Salvador. Cette correspondance particulièrement bien écrite adoucit un temps la première partie du roman, sans pour autant annoncer la tragédie à venir.

Effondrement c’est trois parties bien distinctes qui font d’une histoire originale et fine, un roman hors du commun et sortant du lot.

D’un dynamisme excellent, ce roman est bon, très bon, que dis-je, très très bon! A lire, c’est certain!

******************************

Alors lequel ou lesquels vous tentent le plus ?

Publicités


Catégories :LECTURES, Rentrée littéraire 2010

20 réponses

  1. J’ai noté celui avec le chien de Marilyn car l’époque décrite m’intéresse beaucoup … et je pense le lire très bientôt !

  2. Moi aussi je suis comme Joëlle intéressée par le livre de Marilyn. Le livre d’ Horacio Castellanos Moya m’intéresse aussi dans la mesure j’avais beaucoup aimé le Bal des vipères pour son côté loufoque.
    Voilà en tout cas merci pour ce petit billet 😉

  3. On est gâté cette année, voici encore des nouvelles de la rentrée littéraire sur le post :

    http://www.lepost.fr/article/2010/09/06/2208007_les-ailes-de-la-rentree-litteraire-2010.html

  4. Effondrement a tendance à plus m’attirer, mais c’est affinité personnelle: tout comme avec Actes Sud, je n’ai jamais été déçu par une publication de les Allusifs. 🙂

    • Pour les Allusifs je suis entièrement d’accord avec toi! Vraiment une maison d’édition tout à fait originale. Pour Actes Sud, je suis plus septique… 😉

      • Ah bon ? Tu as déjà été déçue par AS? Des noms, je veux des noms 🙂
        Perso, j’ai été plutôt enchanté par mes découvertes cette année: mon premier nancy huston avec infrarouge, mon deuxième auster avec invisible, mon premier Panol, Enard, Gaudé…

      • Des noms, je ne saurais t’en donner. C’est surtout dans les polars que je reste souvent sur ma faim.

  5. Je suis en train de lire « Rosa Candida » (un régal) et « Vie et opinions de Maf le chien » est noté !

  6. Le second a un titre vraiment loufoque !

  7. Les trois sont tentants (les blogs me mèneront à la ruine) mais le deuxième (non, je n’écrirai pas son titre) me paraît un poil plus alléchant.
    À propos de titre long, Il ne figurera pas sur mon blog avant Noël mais je vous conseille le formidable : « L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet » de Reif Larsen, c’est un roman prodigieux !

  8. Je suis très tentée par Vie et Opinions de Maf le Chien et de son amie Marilyn Monroe (quel titre pfiou !). Je le note !

  9. Le premier, il est tentant. Le troisième aussi. Marilyn, ça m’intéresse moins… j’ai eu ma période et bon… je pense qu’elle est un peu finie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :