Flop!

Une Education Americaine de Barry Gifford chez 13e Note Editions

Je ne m’étalerais pas des masses sur cet ouvrage, je vous préviens tout de suite. Je ne connaissais pas du tout cet auteur américain et si j’en crois les critiques il est très bon. En plus c’est l’auteur de l’énorme succès Sailor et Lula mis à l’écran par David Lynch, alors pour ne pas passer à coté de cet auteur, j’ai sauter sur l’occasion de Blog-o-Book pour lire ce texte.

Une éducation américaine, c’est d’abord l’histoire de Roy, enfant de parents divorcés, qui s’entend mal avec ses beauxpères successifs et mène, très jeune, une double existence : Celle d’un écolier sage et celle d’un jeune adulte travaillant le samedi pour gagner un peu d’argent de poche et aider sa mère. Une éducation américaine, c’est aussi le destin d’un orphelin de père qui puise, dans l’amitié des garçons et dans le flirt avec les filles, la force de survivre au coeur d’un environnement violent et dangereux. Parcourant les quartiers déshérités et impitoyables du Chicago des années 50/60, à pied, à vélo, en métro ou en voiture, Roy multiplie les rencontres les plus étranges. Inlassablement, il pose des questions à ses proches : il veut comprendre pourquoi le monde est régi selon des lois absurdes. Il grandit en s’interrogeant sur la politique, la mafia, la mort. Une éducation américaine, c’est enfin le portrait de Chicago, ville fantasmatique où tout peut arriver.

Voila pour l’histoire.

Pour ce qui est de mon avis, je suis sincèrement désolée mais je n’ai pas accroché du tout, mais alors pas du tout. L’écriture est froide et sans accroche, voire fade. L’histoire est intéressante mais loin d’être captivante et pourtant Une Education Américaine annonçait de grandes choses. On se perd très vite dans les souvenirs et les pensées de ce jeune Roy. Il m’a d’ailleurs paru totalement insignifiant et sans grand intérêt. Résultat très brouillon d’où mon abandon rapide. L’ennui gagne très vite notre esprit par moment. Je suis déçue parce que je m’attendais à un roman dynamique, sincère et envoûtant.

Pour résumer: Dommage.

***************************************************

Fugue de Anne Dalaflotte Mehdevi chez Gaïa

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Gaïa pour leur travail toujours excellent. Malheureusement, il faut bien une exception pour confirmer la règle: Fugue ne m’a pas autant touché et parlé que les autres textes de ces éditions.

Madeleine s’enfuit de l’école le jour de la rentrée. Sa mère, folle d’angoisse, crie son nom le long de la rivière. L’enfant est saine et sauve, mais Clothilde y perd la voix. Sa voix du quotidien, sa voix de mère, de fille, d’amie et d’amante lui fait désormais défaut.

Clothilde consulte, se refuse aux traitements, se heurte à l’incom­préhension de tous. Et, contre toute attente, prend des cours de chant. La voix chantée de Clothilde est belle, sublime même. Passionnée de musique depuis l’enfance, comment pourrait-elle se détourner de ce talent qui affleure  ?

Certes, ce roman est vraiment très beau au niveau des sentiments pures et envolés. Entre silence, apprentissage d’une nouvelle vie, d’un monde transformé et la qualité des personnages, ce roman est pur, simple et vrai. Sans fioritures ni bla bla, Fugue est à n’en pas douter un roman savant qui mérite en tout point d’être lu.

Pourtant, il ne m’a tout simplement pas parlé autant qu’il aurait dû. Peut être n’était ce pas le bon moment pour le découvrir, ou quelque autre raison inconsciente mais malgré sa beauté d’écriture et d’histoire, je suis passée à coté.

A relire sûrement pour davantage le savourer.

Publicités


Catégories :DOMMAGE, LECTURES

14 réponses

  1. flûte !
    on ne peut tout aimer…

  2. Fugue a de bonnes critiques et j’étais bien curieuse… Bon, je le suis toujours, hein! Mais je vais tempérer mes attentes!

  3. Pour le premier je redoute car il est dans ma PAL, lecture prévue pour les jours à venir…Et pour le second, je comprends tout à fait puisque je n’ai pas du tout accroché :/

    • Tu nous diras ce que tu as pensé d’Une Education Américaine. Ma foi, pour Fugue, c’est bien dommage mais ça ne le fait pas à tout les coups!

  4. Il semblerait qu’on ait le même avis sur le Gifford… ça se laisse lire mais au final, pas grand intérêt…

  5. Des abandons de lecture pour aller plus vite vers les livres que l’on goute vraiment.

    • c’est tout à fait ça! Il ne faut pas perdre de temps avec les lectures qui nous ennuient, il y en a tellement d’autre de bien!

  6. J’aurais pu être tentée par le premier titre mais vu tous les avis déçus, je l’ai rayé de ma LAL !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :