Mémoires d’un Eunuque dans la Cité Interdite

Mémoires d’un Eunuque dans la Cité Interdite de Dan Shi chez Picquier

Connaissez-vous les Eunuques ? Leur vie, leurs histoires ?

Avant de lire ce texte, ils étaient pour moi des mythes, des êtres étranges dont je ne savais rien. C’est pourquoi, à force de tourner autour du pot, de le voir sur les tables de librairies, passer entre mes mains constamment, je me suis enfin laissée tenter.

Et je ne regrette absolument pas.

Dans ce texte historique et romancé, nous suivons la vie tumultueuse d’un jeune eunuque, Yu Chunhe. Rien ne le prédestinait à une vie aussi étonnante. Il faut savoir qu’à cette époque, XVIIIème siècle sous la dynastie des Quing, nombreux sont les jeunes garçons sans le sou qui deviennent bien malgré eux eunuques. Il s’agit pour certains d’une vie heureuse car logés et nourris dans de majestueux palais, pour d’autres c’est un sacrifice insoutenable pour aider leur famille victime de la misère. Certains le faisaient en pleine connaissance de cause. Mais parallèlement à ceux là, il existait à cette époque un marché de la castration clandestine. Des pourvoyeurs avisés achetaient ces jeunes garçons à leurs parents avant de les vendre aux castrateurs impériaux. Enfin, nous pourrions écrire une thèse sur le sujet.

Dans le cas de Yu Chunhe, il s’agit d’un enchainement de situations incongrues et malheureuses qui aboutit à un tel choix de vie. Je vous passe les détails de sa vie et ses débuts en tant qu’eunuque, ce serait gâcher le plaisir de la découverte.

Les faits retracés ici nous apprennent tellement de choses sur la vie dans la Cité Interdite avec ses joies et ses craintes face aux conflits politiques de l’époque, sur la condition particulière des eunuques considérés non comme des hommes mais comme des êtres à part, ni homme ni femme, des esclaves pour la plupart avec tout ce que ça entraine. D’ailleurs la scène de l’opération radicale est étonnante. Ils deviennent soit esclaves, intendants, hommes de main, femmes de ménage, cour personnelle… Ils sont dans tous les cas indispensables à la cour féminine. Leur « état » les rend inoffensifs et le danger de vivre constamment avec de belles femmes n’existe plus. Ces serviteurs les plus proches des épouses impériales deviennent les intermédiaires obligés entre Empereur et courtisans.

Yu Chunhe passera 18 ans dans cet enfer qu’est la Cité Interdite, à servir la famille impériale, subir les pires humiliations, complètement à la merci de ses maîtres. La mort guette chacun d’eux à chaque instant. Ils sont tellement nombreux que le moindre faux pas est puni sur le champs, parfois de façon radicale, mais ils sont toujours remplacés très vite, alors les maitres ne se font aucun mouron. D’autant plus que pour eux, les eunuques ne sont rien.

Mémoires d’un Eunuque dans la Cité Interdite est un document important et terriblement passionnant. Remplit de sensibilité et de vérité, il est quasiment impossible de rester insensible à ce texte d’une grande ampleur. Pour moi, ce témoignage est indispensable pour qui veut découvrir la vie de ces personnages fantastiques, sur l’épopée des dynasties impériales chinoises.

Publicités


Catégories :COUPS DE COEUR, L. Chinoise, LECTURES, RECITS DE VOYAGE

12 réponses

  1. Hé bien l’année commence vite avec un achat qui me semble plus que souhaitable.
    Mes meilleurs voeux pour 2011.

  2. j’avais beaucoup aimé cette lecture, très intéressante sur un sujet méconnu

  3. Après le superbe film sur le dernier empereur, on a envie d’en savoir plus, merci pour ce billet!

  4. Un livre qui a l’air aussi intéressant que ton billet !

  5. Je rejoins les autres, merci pour ce billet sur un texte que je ne connaissais pas mais que je m’empresse de noter. C’est vrai qu’on entend souvent parler de ces eunuques sans vraiment connaitre les conditions de vie qui étaient les leurs. J’espère découvrir tout ça très vite.

    • J’espère aussi pour toi. On apprend tellement de choses et c’est une histoire tellement vivante qu’il est indispensable de la lire!

  6. Je note ce titre car j’aime beaucoup les mémoires écrites par les chinois. En plus un eunuque, situation que je ne connais que de nom, et encore en plus, dans la cité interdite! Ce roman / document m’a l’air très intéressant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :