Au Grand Socco

Au Grand Socco de Joseph Kessel

« Au grand Souk »

Ce titre parle de lui-même.

Il ne faudrait rien ajouter de plus, tout simplement.

Publié en 1952, ce classique figure dorénavant en bonne place dans ma bibliothèque.

L’histoire est celle d’un p’ti garçon bossu, beau parleur et adorable, charmeur et tout ce qui fait que l’on craque irrémédiablement. Il s’appelle Bachir et il sait très bien de quoi il est capable pour séduire son entourage. Avec sa troupe, ils sont trois petits saltimbanques, ils vont de place en place pour raconter des histoires à la populace. Mais pas n’importe quelles histoires: des histoires vraies qui mettent en scène la belle Tanger, sa vie, son tumulte, son effervescence et surtout, surtout, son marché. Le Grand Socco désigne la place du marché au pied de la vieille ville de Tanger.

Ce petit Bachir a 12 ou 14 ans, une voix d’or et de l’imagination à revendre. A la façon des Mille et une Nuits, il nous fait virevolter entre des personnages tous plus fous les uns que les autres. Vous rencontrerez au cours de votre lecture la curieuse Lady Cinthia ou encore Abd el Meguid Chakraf et même un petit âne blanc pour le moins fabuleux qui marque profondemment Bachir.

Chaque histoire devient un véritable conte, un enchantement mélant vie quotidienne et extravagances. La petite troupe enchante un auditoire toujours plus captivé. D’ailleurs ces spectateurs atypiques, mais oh combien représentatifs de Tanger, forment eux même une histoire dans l’histoire. Chacun d’eux porte une tranche de vie particulière qui nous est relatée brièvement mais suffisamment pour être immergé dans des destins très originaux: on rencontre le viel aveugle, une fille de joie, les vendeurs atypiques, bref, une troupe bigarrée et attachante.

Première renconre avec Joseph Kessel: un pur bonheur.

Les personnages sont parfaitement campés, même les moins importants, leurs caractères loufoques et colorés nous font littéralement voyager.

Sans parler évidemment de cette immersion implacable dans le Grand Socco, véritable personnage du roman: animation, chaleur, folie, odeurs, tout y est. Au Grand Socco est un voyage au coeur d’une ville passionnante.

Au Grand Socco est un roman d’une beauté fascinante.

Publicités


Catégories :LECTURES, Littérature Française

6 réponses

  1. J’ai déjà lu (il y a longtemps) Kessel mais pas celui-là.

  2. J’ai très envie de lire Kessel mais je crois que je commencerai par le « Lion »

  3. Je connaissais quasiment tout Kessel et j’ai découvert avec beaucoup de plaisir ce livre à l’ambiance de conte.
    Je conseille vivement pour continuer avec Kessel les 4 tomes du « Le Tour du Malheur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :