La Chasse aux Etoiles

La Chasse aux Etoiles de Hella S. Haasse

Il s’agit d’une histoire présentée comme un conte de fée avec un soupçon de magie et une bonne dose de romanesque.

En cette soirée de la Saint-Nicolas, Casper-Jan van der Sevensterre, un jeune journaliste sans grand avenir, est un peu paumé dans sa vie, n’excelle pas professionnellement et pour le reste, c’est bien plat. Mais un soir de fête tout peut arriver, n’est ce pas ? C’est bien ce qui va lui arriver.

La scène se passe dans les années 1930, le froid de ce début de décembre est mordant, la pauvreté et l’angoisse du jeune homme le placent dans une situation peu propice à la création littéraire.

Hébergé chez une lugubre logeuse, il doit au moins un loyer, il galère à fournir un article de qualité à son rédacteur en chef, mais rien n’est perdu parce qu’un mystérieux colis lui est envoyé le soir de la Saint-Nicolas. Un colis tout à fait anodin mais qui cache un étrange trésor: une étoile de grenats accompagnée d’un parchemin.

Sans plus attendre, Casper-Jan van der Sevensterre (qui signifie des sept étoiles), se voit absorbé dans une histoire abracadabrante où sept étoiles mystérieuses sont recherchées avidement. Subitement, une étrange tante le rappelle à l’ordre et lui transmet la signification de son nom. Casper-Jan aurait-il une mission à réaliser ? Son destin va-t-il être bouleversé par ce présent magique !

Roman initiatique, quête de l’étrange, La Chasse aux Etoiles est une sorte d’épopée contemporaine naïve à l’image de son héros. Véritable quête identitaire, La Chasse aux Etoiles en appelle également à la chasse aux trésors, un trésor véritable cette fois. Plaisant, juste ce qu’il faut pour passer un bon moment, ce roman n’est pourtant pas détonnant .

Hella S. Haasse, grande romancière néerlandaise, nous transporte en effet dans un univers où la naïveté, la pureté et les dangers d’une chasse aux trésors règnent. Sympa, juste, agréable mais sans grand rebondissement, La Chasse aux Etoiles est limpide et intéressant.

Publicités


Catégories :L. Néerlandaise, LECTURES

6 réponses

  1. Je lis ce billet avec grand intérêt car j’ai lu un petit roman de Hella Haasse (Les routes de l’imaginaire) et je l’ai trouvé agréable, sans plus… Je vois qu’il en est de même pour toi et celui-ci, qui pourtant s’annonçait fort bien !

    • C’est dommage en effet parce que tant la couverture, que la quatrième que le tout semblent excellents mais c’est juste agréable comme tu dis.

  2. Une couverture très belle, qui donne le ton, on dirait.

    • ça donne le ton effectivement mais attention à l’image… Toujours se méfier des belles couvertures, on ne sait jamais sur quoi on tombe au final !

  3. moi je n’aime pas trop la couverture, mais ton billet titille ma curiosité. Un jour peut-être…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :