Les Forceurs de Blocus

Les Forceurs de Blocus de Jules Verne

Nouvelle rédigée en 1865 et publiée en 1871.

Guerre de Secession, James Playfair, capitaine en chef du fantastique Le Delphin, majestueux navire de commerce qui apparait comme un monstre des mers.

Pour faire sa fortune, déjà bien entamée, il organise un voyage mais les dangers s’annoncent nombreux. Il doit troquer une cargaison d’armes aux sudistes contre le coton nécessaire aux filatures anglaises.

Tout se met en place normalement, en tout cas c’est ce que James Playfair croit.  Mais c’était sans compter sur un personnage charismatique et haut en couleur tel que Crockston et son mystérieux mousse. Le petit dernier s’avère être une jeune fille qui va malgré elle changer le destin du Delphin et surtout de notre cher James Playfair. Je suis peut être un peu tendre avec ses personnages mais il est vrai que l’on s’attache énormément à ces derniers. On suit vraiment avec humour leur aventure maritime.

Beaucoup d’humour donc dans ce Jules Verne peu connu. La tournure que prend l’histoire et l’intrigue sont vraiment très très agréables! Des situations cocasses, burlesques, de l’aventure (comme toujours avec Jules!), de l’amour même et un environnement marin très dépaysant et le tour est joué.

Peu de choses au final, une histoire très courte et beaucoup de fantaisie ancrée dans un monde bien concret et Jules Verne réussi une fois de plus à nous charmer.

Je me suis littéralement régalée avec cette histoire légèrement tirée par les cheveux.

Les Forceurs de Blocus est une découverte géniale qui nous plonge, une fois de plus, dans l’univers incroyable de Jules Verne.

*******************

Avec Les Forceurs de Blocus, j’entame ma toute première participation à un challenge.

Cliquez sur l’image pour accéder au site d’Isil, organisatrice de ce challenge.

Publicités


Catégories :Aventures, LECTURES, Littérature Française

4 réponses

  1. Je n’ai pas encore lu celui là, mais tu me donnes envie de le noter dans mon carnet !

  2. Je n’aime pas cet auteur et ses (trop) longs romans. Mais pourquoi pas celui-ci, plus court.

    • Ce texte est court et vraiment aussi intéressant que ces fameux romans d’aventures. Pour réconcilier ceux qui n’aiment pas trop Jules Verne, je trouve qu’il s’agit d’une excellente alternative.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :