Small Word

Small World de Martin Suter

Que dire d’un tel roman.

Il paraitrait qu’il s’agit du chef d’oeuvre de Martin Suter. Pour avoir déjà lu Le Cuisinier, Un Ami Parfait et Le Dernier des Weynfeldt, je dois avouer que Small World est juste incroyable.

A soixante ans, Conrad Lang vit aux crochets d’une riche famille qui l’a recueilli enfant et continue à le faire vivre en l’employant comme gardien. Un soir, il met accidentellement le feu à leur villa. Ce sont les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer, qui va avoir d’autres conséquences troublantes. Au fur et à mesure que sa mémoire proche est engloutie, des souvenirs que certains espéraient enfouis à tout jamais resurgissent peu à peu…

L’air de rien Suter nous mène tout droit dans l’univers fantasmagorique de la maladie d’Alzeimer. Mais ce qui est parfait avec Suter, c’est que peu importe le sujet du roman, c’est la manière avec laquelle il manie les mots et l’intrigue qui est géniale.

Sans avoir lu la quatrième de couverture, j’ai voulu être surprise par ce roman, je déambule au fil des mots avec ce Conrad, homme étrange qui cache pas mal de secrets. Du moins en apparence. Mais au fur et à mesure, nous découvrons que tout son entourage n’est que mascarade, que la corruption et les secrets de famille sont nombreux et bel et bien puissants. Soudain, tout écrase Conrad pour qui le lecteur a beaucoup d’amitié voire de pitié parfois face à cette vie décousue où l’on sent bien que quelque chose cloche.

Tel un polar avec son intrigue sociale et familiale, le suspense est subtil et excellent. Qui aurait pu croire à une telle fin ? A la fois cruelle et très ingénieuse.

Small World, roman noir par excellence qui creuse à merveille dans le coeur d’un homme pour qui rien ne va plus. La vie, la maladie et la mort règne dans ce petit monde où la tragédie est maitresse. Un thème très fort, parfaitement traité, alimenté par une intrigue familiale complexe qui fera revivre des bribes de souvenirs à notre héros. Et c’est là que tout va déraper. Une espèce de guerre entre le Bien et le Mal se met en place dans Small World: les amis contre les pourris, la compassion et la tendresse contre la violence et la méchanceté.

Un film est sorti en 2010 avec Depardieu, je suis bien curieuse de voir ce qu’il donne.

Dans tous les cas, Small World est un roman noir palpitant, accrocheur et touchant. Je pourrais aller jusqu’à dire magnifique parce qu’en le terminant, on se dit « mince, déjà ».

Small World fait désormais partie de mes livres cultes et j’espère que ceux qui ne l’ont pas encore lu se presseront dessus pour vivre un moment intense.

Traduit de l’allemand par Henri-Alexis Baatsch / Christian Bourgois / Aout 1998 / 358 pages /9782267014679

Publicités


Catégories :LECTURES, Littérature Allemande, ROMANS NOIRS

12 réponses

  1. Raaaa, cet auteur est dans ma liste des « à découvrir absolument » depuis tellement longtemps que ça en devient ridicule 😉 Le prochain que je vois, je saute dessus (en espérant que ce soit celui-là, qui m’a l’air particulièrement tentant). Je crois par contre avoir le Weynfeldt qui traine quelque part dans ma bibliothèque, je commencerai donc peut-être par là.

  2. Un bon souvenir de lecture pour moi aussi, mais je reste sur un souvenir meilleur encore de « La Face cachée de la lune »…

  3. Et bien ! Un avis aussi enthousiaste devient communicatif !…

  4. Déjà lu deux romans de cet auteur et je pense que je poursuivrai (grâce à toi) avec celui-ci.

  5. Pourtant, la couverture ne laisse pas présager de telles noirceurs. Je note, bien sûr.

  6. J’ai vu des dizaines de billets sur les oeuvres de cet auteur cet été mais je n’arrive toujours pas à être tentée … sauf peut-être par ce titre-là ! Et si ça se trouve, quand je l’aurais découvert, je deviendrais peut-être une inconditionnelle 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :