La Face cachée de la Lune

La Face cachée de la Lune de Martin Suter

J’y arrive, j’en vois le bout. Il ne me reste plus qu’un roman et j’aurais lu tous les Suter !

Cette fois c’est La Face cachée de la Lune que j’ai parcouru.

Urs Blank, avocat d’affaires spécialisé dans les fusions d’entreprises, homme mûr et respectable, se cherche de nouveaux horizons. Il croit trouver auprès de Lucille, une jeune hippie, de quoi satisfaire la crise d’identité qu’il traverse. Au cours d’une cérémonie en pleine forêt, la jeune femme l’initie aux champignons hallucinogènes, et soudain tout bascule. Blank ingère un champignon peu connu aux effets redoutables qui va métamorphoser sa vie et celle de son entourage…

Suter nous embarque dans l’univers des affaires: celui de la finance. Mais en même temps, et c’est là son tour de force, il excelle dans la description et la mise en valeur de la nature. Il nous peint une forêt comme peu d’auteurs contemporains l’on fait.

Qu’ai-je pensé de La Face cachée de la Lune ? Je reste dubitative cette fois-ci. En lisant tous ces romans d’une traite, je suis plus à même de repérer les similitudes dans la construction des romans. En l’occurence celui-ci ressemble à si méprendre au Diable de Milan dans le déroulement de l’intrigue, ou plutôt l’inverse chronologiquement. Mais plus grossièrement, c’est la pâte de Suter que j’ai retrouvé. Une trame de roman noir étoffée d’une étude approfondie sur les moeurs d’une classe sociale aisée. Ici, ce sont les drogues qui sont le point central de l’histoire et particulièrement les champignons hallucinogènes.

Un champignon et tout est bouleversé. Urs Blank a le malheur de goûter un champignon étrange et toute sa vie s’en trouve désinhibée. Je dirais même plus, toutes ces limites réfrènant ses instincts naturels explosent. Le pire arrive et c’est nous, lecteur, qui en sommes témoin.

Suter nous livre un roman noir très puissant qui captive tout de suite, comme tous ces autres romans. Ce milieu étrange de la drogue éphémère libérant un moi profondément enfoui est passionnant. C’est un véritable roman psychologique qui dérape au moindre incident.

Génial, inquiétant, sombre et brutal, La Face cachée de la Lune est pourtant le roman de Suter qui m’a le moins plus. Et je ne saurais dire pourquoi. Le suspens est présent et l’histoire prend un virage totalement étonnant et inattendu mais je suis passée légèrement à coté. Il faut dire que le monde des affaires a le don de m’ennuyer quelque soit la tournure de l’intrigue.

Mais globalement, La Face Cachée de la Lune est un excellent roman noir, plein de divergence et de complexité. Un roman fou à l’image des champignons hallucinogènes.

Traduit de l’allemand par Olivier Mannoni / Christian Bourgois / Août 2000 / 334 pages / 9782267015553

****************************************

Bibliographie Suterienne:

1997: Small World: Premier roman exceptionnel. Recommandé pour découvrir Suter. Alzheimer et conflit de famille.

2000: La Face cachée de la Lune: très bon sujet sur les drogues (champignons) et la folie.

2002: Un Ami Parfait: puzzle puissant sur la perte de mémoire et l’aliénation qui peut en résulter.

2004: Lila Lila: le seul qui me reste à lire mais que j’ai du mal à me procurer en édition Bourgois.

2006: Le Diable de Milan: Le lsd et la synesthésie, la jalousie et les faux-semblants.

2008: Le Dernier des Weynfeldt: le monde de l’art et de la duperie.

2010: Le Cuisinier: La cuisine l’objet de tous les désirs.

2011: Allmen et les libellules: Début d’une série. Gentleman cambrioleur et monde de l’art.

Publicités


Catégories :LECTURES, Littérature Allemande

8 réponses

  1. Oh merci de récapituler! je voulais emprunter Small world hier à la bibli, mais hélas il était en prêt. Bon, j’attendrai

    • Et bien de rien ! J’espère que Small World va vite revenir parce qu’il est excellent. Ne le laisse pas passer la prochaine fois ! 😉

  2. Ah, celui-là, je l’ai beaucoup aimé. Peut-être aussi parce que c’est le premier que j’ai lu de lui! Ah, cette histoire de champignon et de cadre friqué zurichois en perdition chez les hippies…

  3. Juste un détail, encore: l’auteur est suisse (alémanique), et pas allemand.

    • Je sais qu’il est suisse. Mais il est aussi d’expression allemande et ses romans sont traduits de l’allemand d’où mes notifications.

  4. J’avais déjà remarqué tes billets sur Martin Suter. Je crois que je suis convaincu. dès la rentrée j’en achéterai un ou deux pour me faire une idée mais d’après ce que je peux lire je suis presque certain d’apprécier.
    Les blogs sont de redoutables remplisseurs de rayonnages et videurs de porte-monnaie. Particulièrement le tien.
    Bonne journée.
    🙂

    • Et bien que dire après tout ça ! 😉 Merci pour le compliment. J’apprécie beaucoup.
      Quant à Martin Suter, je pense (vu tes lectures) qu’il te plaira, notamment La Face cachée de la Lune ou Un Ami Parfait.
      Small World reste le meilleur pour moi mais à toi de juger maintenant et tu me diras lequel te plait le plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :