Rentrée littéraire 2011: SKODA

Skoda d’Olivier Sillig

Coup de coeur incontesté !

Croyez le ou non mais il s’agit de mon troisième coup de coeur de cette rentrée littéraire.

Skoda, un livre de rien du tout qui nous transporte plus loin qu’on l’aurait imaginé.

Epoque: de nos jours mais rien de précis.

Lieu: rien de précis, quelque part

Contexte: un pays en guerre mais rien de précis une fois de plus.

avec ces détails que l’on découvre dès les premières pages, j’ai tout de suite pensé à La Route de McCarthy. Ambiance sombre, un décor de désolation. Au sol, un homme se réveille en touchant une blessure. Autour de lui, ces amis: morts. Le réveil est rude et chaotique. Une fusillade ? Un obus ? Nous ne saurons jamais. Plus loin une voiture. A l’intérieur, une famille: morte. Sauf, un bébé en train de téter. Notre héros, Stjepan, prend ou sauve l’enfant. Il le nommera Skoda, la marque de la voiture abandonnée dans laquelle il l’a trouvé.

Et voila que nos deux êtres perdus et sans destin proche avance vers un futur qu’on apprendra dramatique. Stjepan se raccroche à Skoda, il veut qu’il vive. Mais pour ça, il passera de sales quart d’heure mais aussi de brefs instants de magie. Mais ils avancent et vont de rencontres en rencontres avec méfiance mais sans beaucoup d’armes.

C’est dans cet ambiance de guerre où tout le monde est craint qu’Olivier Sillig campe son intrigue. Une seule idée ressort de ce roman implacable: sauver sa peau coûte que coûte.

Fable de fin du monde, conte d’un monde en guerre, Skoda est un pur chef d’oeuvre. Alternant des scènes d’une violence terrible et d’autres presque magique car tellement tendre, ce roman ne peut pas laisser indifférent bien au contraire. Il est court et captivant. tout va vite, très vite et pourtant les détails sont là. Mais pas de bémol ni de perte de temps, tout est concis, précis, cru et  humain. La survie est le but de tout homme et dans ce texte poignant, nous nous en rendons bien compte.

Une fable sur la guerre dans notre monde. En Europe ou ailleurs. L’absurdité et l’horreur du quotidien. Contrebalancées par la beauté du lien qui se crée entre l’homme et l’enfant. La vie contre la mort.

Skoda est une claque littéraire. un tout petit bijou, précieux et d’une très grande qualité.

Buchet-Chastel / Août 2011 / 112 pages / 9782283025222

Publicités


Catégories :COUPS DE COEUR, LECTURES, Littérature Française, Rentrée Littéraire 2011

6 réponses

  1. Je l’ai déjà noté (chez Cathulu je crois) alors que je crois bien que je serais passée à côté vu le titre et la couverture ! Et pourtant, cela m’a l’air d’être une lecture bien marquante !

  2. Même remarque que Joelle pour la couverture, mais comme vous êtes plusieurs à l’avoir apprécié (et qu’il est court !), je pense que je le lirai.

    • Il est juste étonnant et excellent ! Vu sa taille, il est presque nécessaire à lire pendant cette rentrée littéraire !

  3. très belle lecture, déroutante et exceptionnelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :