Le Collectionneur de Mondes

Le Collectionneur de Mondesde Ilija Trojanow Avec ce roman historique tendant vers le récit de voyage, je ne sais pas par où commencer. J’ai été littéralement écrasée par ce texte. Sa densité et son contenu sont très complexes à suivre et à comprendre mais tellement passionnant.

Quand il débarque en 1842 dans le Bombay des marchands d’opium et des courtisanes, Richard Francis Burton est un tout jeune officier anglais. A sa mort en 1890 à Trieste, il est devenu l’aventurier le plus extravagant et le plus énigmatique du XIX siècle. Linguiste surdoué, docteur, poète, fondateur de l’ethnologie moderne, maître soufi et explorateur parti à la recherche des sources du Nil, cet homme à l’âme plus vaste que l’univers fut aussi l’auteur de la traduction originelle des Mille et une Nuits et du Kamasutra. Formidable roman tout à la fois historique et d’aventures, Le Collectionneur de mondes s’inspire librement de la vie hors du commun de cet expérimentateur passionné de la plupart des perversions humaines …

Avec ce roman intense, Ilija Trojanow dresse le portrait d’un homme atypique prêt à tout pour découvrir le monde et ses moeurs. Il parcourt Bombay et pendant plusieurs années, il fera exactement les mêmes routes et suivra les mêmes idéaux que son personnage pour vivre sur le plan émotionnel et physique le moindre moment qu’aura vécut Sir Burton. Trojanow passera sept années à réaliser son roman. Et l’on comprend mieux dorénavant d’ou vient cette intensité dans le texte et cette précision pour raconter les différentes civilisations et leurs coutumes.

Sir Richard Francis Burton passe son temps à voyager pour aller toujours plus loin dans ces connaissances et explorer le moindre territoire. Il parle, seulement, vingt neuf langues et onze dialectes, rien que ça. Il fait partie des rares Occidentaux à tenter le Hajj (à atteindre la Mecque) déguisé en pèlerin. Il apprend les us et coutumes comme un jeune initié, il mange, parle, respire et vit en se confondant avec les autochtones. A tel point que certains se laissent berner. Il faut dire que Burton était du genre à aller jusqu’au bout: il va jusqu’à se faire circoncire pour éviter de se faire démasquer et accuser d’espionnage.

En étudiant le moindre détail des différentes religions qu’il va rencontrer, notamment l’Islam, il doit faire la démonstration des rites et traditions les plus complexes afin de se fondre au mieux dans le moule. Dans Le Collectionneur de Mondes, cette caractéristique du personnage est parfaitement mise en avant. Nous sommes face à un transformiste professionnel tant la qualité de ses études et de ses déguisements est étonnante. Mais Burton est un personnage haut en couleur et fasciné par l’âme humaine d’où son attrait et sa facilité pour les « perversions humaines ».

Partant de l’Inde, nous le suivons jusqu’à la Mecque puis en Afrique de l’Est. Ses voyages se soldent souvent de péripéties tellement dangereuses que l’on se demande encore, après lecture, comment cet homme a pu en réchapper. Il se donne les moyens d’aller au bout des choses avec beaucoup d’aisance. Burton est un homme hors normes, sans limite et capable de tout. Sa grandeur peut faire peur et tend souvent vers l’excès.

C’est donc avec une précision rare et un engouement contagieux qu’Ilija Trojanow nous livre une biographie romancée de l’un des plus fameux aventuriers du XIX ème siècle.

Parfois ardue mais toujours intense et passionnante, une lecture déconcertante et fascinante !

A lire aussi: Un Diable d’Homme de Fawn Brodie, biographie de Burton chez Phebus.

Traduit de l’allemand par Dominique Venard / Phebus, Libretto / Mai 2011 / 515 pages / 9782752905567

Publicités


Catégories :COUPS DE COEUR, LECTURES, Littérature Allemande, RECITS DE VOYAGE

Tags:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :