Zénith hotel

Zénith Hotel d’ Oscar Coop-Phane

Zénith-Hôtel, soit une journée parmi d’autres dans la vie de Nanou, « une pute de rue » qui ne fait plus rêver les hommes. Nanou vit du côté de la place Clichy, elle a le cheveu gras, le corps lourd et fatigué, mais ­accepte une clientèle d’écorchés : les taulards, les vieux avec leur chien, les piliers de bar qui sentent mauvais. Télérama

Tout est dit.

Ce court roman est une bombe de poésie. A travers des personnages sans classe ni finesse, c’est une humanité qui est mis sur le devant de la scène.

Roman lumineux et très sensible servit par une écriture sobre et décapante, Zénith Hotel est une pure découverte que l’on a plaisir à partager.

Roman sur la consolation, sur les maux et surtout les mots. Une nana considérée comme rien apporte ce qu’elle a pour donner un peu de chaleur et d’apaisement à ceux qui lui demandent. Dans ces mots, on comprend le poids de son labeur, ses faiblesses mais aussi son dévouement pour soulager les maux de ces clients.

Roman attachant, beau, simple et pur.

Magnifique !

Edition Finitude/ 2012

Publicités


Catégories :COUPS DE COEUR, LECTURES, Littérature Française

Tags:,

2 réponses

  1. Un sujet plutôt original mais j’ai lu des avis beaucoup plus mitigés. J’hésite encore…

Rétroliens

  1. Octobre sera mélancolique « Mobylivres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :