La Porte

La Porte de Magda Szabo

Magda Szabo s’est inspirée de son ancienne employée de maison pour créer ce portrait de femme atypique.

Emerence, femme carrée, solitaire, aux multiples principes et très particulière, devient l’aide ménagère du couple. Le début de cette étrange relation semble compliqué mais c’est sans compter avec l’arrivée du chien.

La Porte est Le roman féminin par excellence.

C’est l’histoire d’une vie, d’une femme même de deux femmes que tout oppose.

La Porte est un roman immense qu’il m’est difficile de décrire.

Juste pour vous informer qu’il colle littéralement à la peau. Qu’une fois ouvert, vous ne pourrez plus le refermer sans culpabiliser.

Bref, un chef d’oeuvre !

Prix Femina étranger 2003

Traduit du hongrois par Chantal Philippe /Viviane Hamy / Août 2003

Publicités


Catégories :COUPS DE COEUR, L. Hongroise, LECTURES

Tags:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :