La Vie: rentrée 2012

La Vie de Régis de Sa Moreira

Drôle de roman que La Vie.

Exercice de style rondement mené, ce sont des instants, des situations qui passent un relai à un instant, une situation, et ainsi de suite.

Tout est lié, les personnages, les pensées… de fil en aiguille, la vie tisse sa toile. Faite de tout et surtout de petits riens, la vie file au rythme des individus qui la composent.

Roman éphémère, d’ambiance, d’extrème légèreté mais vif et vibrant. On aime ou on déteste parce que le principe est fragile voire facile. Mais finalement, qui n’a jamais voulu savoir ce qui découle d’une insignifiante pensée, d’un insignifiant geste chez son voisin, son boulanger ou du passant qui croise notre regard.

Je suis sorti de chez moi à huit heures, j’ai marché
au lieu de prendre le métro, je me suis marré en
croisant un homme qui portait une télé…

Je ne sais pas ce que j’avais de marrant, je
portais une télé c’est tout, mais bon allez savoir
ce qui passe dans la tête des gens. Cette télé
commençait à me peser, j’ai décidé de la poser
pour fumer une cigarette. Je n’avais pas de feu
alors j’en ai demandé à un homme qui était assis
sur un banc…

Et ainsi de suite…

Bref, ainsi va La Vie, et c’est très bien comme ça.

Au Diable Vauvert /Août 2012 

Publicités


Catégories :LECTURES, Littérature Française, Rentrée Littéraire 2012

1 réponse

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi, et moi je fais partie de ceux qui aime, voire qui adore, voire qui trouve que c’est génial (au premier sens du terme !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :