L’Autobus, Eugenia Almeida

Dans une petite ville du fin fond de l’Argentine, un homme et une très jeune femme attendent un autobus dans un café, l’autobus passe et ne s’arrête pas. Il y a quatre jours maintenant que l’avocat Ponce amène sa sœur pour prendre cet autobus et qu’il ne s’arrête pas. Les jeunes gens partent à pied le long de la voie ferrée. Le village s’interroge. Le soupçon s’installe, la réalité se dégrade subtilement. Metailie

Le mystère de ce court roman tourne autour de ce fameux bus qui ne s’arrête plus, voire même accélère son passage.

Les doutes et les inquiétudes des personnages grandissent pour devenir chez certains folie et paranoïa. Ce bus est un prétexte pour raconter la vie de personnages à la dérive: leurs rencontres, leurs lots quotidiens, leurs moeurs.

Mais c’est aussi et surtout un prétexte pour raconter comment un village lambda peut être entièrement contrôlé par les autorités argentines et sombré dans l’angoisse.

La puissance de ce roman c’est la répétition des scènes. Tous les jours le même schéma, le même train-train jusqu’au jour où un détail coince et plus rien ne sera comme avant. Autour de ce détail, c’est toute un village qui est chamboulé.

L’air de rien, l’Autobus mène sa barque tambour battant.  Nous sommes happés par tous ces évènements sans queue ni tête qui pourtant s’enchainent à vitesse grand V. En peu de temps pour le dire, il nous est impossible de ne plus tourner les pages.

L’Autobus est d’une grande finesse de rédaction et de jugement. Critique de la société d’Amérique du Sud dans un mouchoir de poche: tout est petit et minimaliste pour évoquer un sujet trop grand pour l’expliquer telle que la manipulation du pouvoir.

Un court roman, simple et anecdotique qui voit grand et repousse ses propres limites.

Traduit de l’espagnol par René Solis / Metailié / septembre 2012

Publicités


Catégories :L. Argentine, LECTURES

Tags:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :