Pauvre Blanc

Pauvre Blanc, Sherwood Anderson

Pourquoi ce livre ? La couverture m’a tout de suite interpellée !

9782253169390-T

Qu’en pense l’éditeur ? 

Roman d’initiation et success story, Pauvre Blanc emprunte son décor à l’Amérique rurale du Deep South qui voit s’opérer, à la fin du xixe siècle, un prodigieux essor économique. Son héros, Hugh, le « pauvre Blanc », quittera les rives boueuses du Mississippi pour devenir l’inventeur richissime d’une machine à planter les choux. Mais le progrès est-il synonyme de bonheur ? Il y a chez Sherwood Anderson un amour profond pour l’Amérique, ses villes, ses paysages, ses personnages, pour tous ceux dont il fut le chroniqueur indulgent, perspicace et désabusé.

Après ma lecture, verdict en quelques mots:

Au coeur de l’Amérique, un simple d’esprit va révolutionner la culture des choux, ouvrant ainsi la voie de l’industrialisation.

C’est drôle, fin, attachant et historiquement très intéressant.

C’est une histoire de l’Amérique comme l’est Pétrole d’Upton Sinclair.

Un roman que l’on lit tranquillement et que l’on aime à traîner un peu partout avec nous.

Ce « pauvre blanc » est profondément humain et sympathique.

Carte d’identité: 9782253169390, Livre de poche, parution: janvier 2013,

 

Publicités


Catégories :L. Américaine, LECTURES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :