Une journée avec Monsieur Jules

9782264060860UNE JOUNEE AVEC MONSIEUR JULES de Diane BROECKHOVEN

Editeur: Comme chaque jour, Alice déguste au réveil le café que lui a préparé son mari. Les deux retraités profitent ensuite du calme de leur vie réglée. Mais aujourd’hui, quelque chose est différent. Car son époux est mort à l’aube. Que faire ? Doit-elle téléphoner aux pompes funèbres ? Hors de question : en moins d’une heure, des croque-morts viendraient chercher le corps de Jules et exhiberaient aux yeux d’Alice leurs sinistres catalogues, pleins de cercueils. Puisque de surcroît il neige dehors, elle décide de ne rien précipiter et de garder son homme à ses côtés une journée encore pour prendre le temps de lui confier tout ce qu’elle n’avait pas pu, ou su, lui dire de son vivant.

109 pages dédiées à son père avec pour citation Le Livre tibétain de la vie et de la mort:

Ce que nous avons fait de notre vie détermine ce que nous serons au moment de notre mort. Et tout, absolument tout, compte.

109 pages de délicatesse et de finesse que seul un amour de toute une vie peut retranscrire. Mais un amour avec quelques vagues, plus ou moins violentes, qui font que la vie prend toute sa mesure. C’est seulement au terme d’une vie que l’on réalise ce que l’on a perdu ou gagné: soulagement d’un secret enfin dévoilé, liberté à nouveau retrouvée ou bien détresse d’une solitude non désirée. La faucheuse ne prévient pas de son arrivée mais elle sait se faire délicate avec certain.

Comment vivre quand son quotidien est régit par une multitude d’habitudes solidement ancrées avec le temps et la vieillesse ?

C’est que ce petit bijou de littérature, même en se lisant d’une traite, laisse un voile de réflexion sur le sens de notre vie. Un texte qui passe devant nos yeux sans même nous en rendre compte mais dont la pureté et l’humilité s’accroche insidieusement dans notre tête.

Un roman délicat et lumineux, dans la tendresse d’un dernier tête-à-tête volé au temps qui passe.

EN BREF: Sensible, fin, délicat, portrait d’un amour simple et vrai.

Texte traduit du flamand par Marie Hooghe. Editeur: 10-18.

Publicités


Catégories :LECTURES, Littérature Flamande

4 réponses

  1. Bonjour Béné, longtemps absente de la blogo, je remets mes liens à jour et je vais essayer d’être plus présente. « fin et délicat », je note ce titre 🙂 à bientôt !

    • Et oui, longtemps absente parce que je ne sais pas quoi faire de ce blog. J’ai envie de revenir mais tranquillement, je change aussi beaucoup d’interface… Une journée avec Monsieur Jules est une pépite tu verras. J’espère qu’il te plaira tout autant qu’il m’a touché. A bientôt

  2. Ce petit roman me laisse un grand souvenir, il m’a remuée.

    • Tout à fait, nous sommes d’accord. Un texte extrêmement court mais très fort avec un sujet universel: que faire face à la mort ?
      Un très très beau texte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :