Pinocchio

Pinocchio de Carlo Collodi chez folio

Qui ne connait pas l’histoire de ce pantin créé de toutes pièces et qui souhaite devenir un vrai petit garçon??

Disney en a fait une adaptation très mielleuse où Pinocchio est vu comme un gentil garçon un peu naïf et très attaché à son père Gepetto. Mais, depuis longtemps, la lecture de la véritable histoire me taraudait. Voila chose faite et je suis plutôt étonnée.

Il était une fois un morceau de bois. Pas du luxe, en effet! Un bois brute, sans élégance, trouvé comme ça. Mais la création passant par là, ce bois se transformera en pantin, et quel pantin!!!

Geppetto, un pauvre menuisier italien, fabrique dans un morceau de bois à brûler un pantin qui pleure, rit et parle comme un enfant, une marionnette qu’il nomme Pinocchio. Pinocchio devient un pantin turbulent, se jouant volontiers de son père créateur. C’est tout naturellement qu’il lui arrive plein d’aventures plus ou moins sympathiques, pour le plus grand malheur de Gepetto. Au cours de ces périples multiples dans le but d’aller à l’école ou de gagner de l’argent, il rencontre Mangefeu, le montreur de marionnettes, le Chat et le Renard qui l’attaquent et le pendent et la Fée Bleue qui le sauve. C’est à ce moment qu’il découvre que son nez s’allonge sans limite à chaque mensonge prononcé. Il part ensuite avec son ami Lucignolo pour le Pays des jouets, et ils sont transformés tous les deux en baudets. Il est ensuite jeté à la mer et avalé par une énorme baleine dans le ventre de laquelle il retrouve Geppetto. Finalement il se met à travailler et à étudier et il se réveille un beau jour transformé en véritable petit garçon en chair et en os.

Quelle aventure me direz-vous! Ce pantin malin et crédule à la fois, avec une chance hors du commun, nous en fait voir de toutes les couleurs. Je dirais aussi que dès le début de la véritable histoire, Pinocchio apparaît comme une tête à claque. Disney nous le présente sous un angle enjôleur, doux, câlin mais Collodi nous le montre bête, limite méchant avec son père, aveuglé par sa naïveté, intéressé, prétentieux et agaçant. Enfin, c’est ce qui m’a sauté aux yeux dès les premières pages. On sent tout de même au fond, une envie de bien faire, d’aider son père mais les évènements font qu’il ne fait que des bêtises qui peuvent le mener très loin, trop loin.

Les différentes scènes sont également plus ou moins cruelles, les sentiments et les motivations de certains personnages sont orientés vers le mal et l’entourloupe. Pinocchio va jusqu’à se faire pendre tout de même. Scène évidemment censurée chez Disney. Enfin, en lisant ce conte et non une adaptation adorable mais trop édulcorée, je me rend compte de la qualité de l’histoire et son impact à l’époque de sa publication. Collodi, journaliste et écrivain pédagogue, est devenu célèbre grâce à Pinocchio. Il est un des représentants d’une littérature de bons sentiments affichée par la petite bourgeoisie italienne de la fin du XIXe siècle. Il réussi à développer, au travers de son personnage et de ce conte moderne, des thématiques chères à l’Italie du moment et maintenant et dorénavant chères à tout à chacun: la famille, l’école, l’amour, le travail et la persévérance.

Les adaptations nombreuses, tant au cinéma, à la télé ou au théâtre, ont pour certaines comme Disney, supplantées l’œuvre originale. Un comble quand on sait que Pinocchio reste un classique majeur dans le monde depuis sa publication, en 1883.

Une adaptation illustrée par Jean-François Dumont chez Flammarion, véritable chef-d’oeuvre. Un objet à avoir chez soi tout simplement.

Vous l’aurez compris, j’adore le personnage, j’adore l’histoire, j’adore les pantins.

Les beaux livres sur Pinocchio sont rares. Certaines adaptations toutes récentes sont sans intérêt selon moi, elles dénaturent l’essence même de l’œuvre de Collodi, mais c’est juste un avis pas du tout objectif!!!

A bientôt Pinocchio!!!

Publicités


Catégories :COUPS DE COEUR, JEUNESSE, LECTURES, Littérature Italienne

6 réponses

  1. Les adaptations Disney sont souvent plutôt loin de l’œuvre originale, trop enjolivées…
    L’oeuvre originale a l’air bien plus intéressante que le Disney !

  2. Honte sur moi, je n’ai pas lu ce classique ! Ton billet et le prix doux que je viens de constater sur Amazon va me permettre de combler cette lacune !
    Merci de la piqûre de rappel
    🙂

  3. Pour moi, il n’existe qu’une seule adaptation cinématographique de référence : Les Aventures de Pinocchio de Luigi Comencini. Je te le conseille vivement si tu ne l’as jamais vu. Il me semble très fidèle au Pinocchio original vu ce que tu nous en dis 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :