Du beau monde à la Fondation Cartier

1347ad79d444c703eaed54eb57631134f0ae1287Ron Muek, Fondation Cartier

Du 16 avril au 29 septembre 2013, entrée à 9,50€

Pourquoi cette expo ?

Parce qu’en 2005, je suis allée à sa première expo, au même endroit, et j’ai été soufflée ! Alors, en 2013, je remet ça.

Ce qu’on en dit:

Après le succès de 2005 à la Fondation Cartier, cette nouvelle exposition personnelle est la plus complète et la plus actuelle de la production de l’artiste. Elle dévoilera notamment, outre six œuvres récentes, trois sculptures réalisées spécialement pour l’exposition. Ces œuvres, révélées dans l’intimité de leur création à travers un film inédit, réaffirment toute la modernité d’un art à fleur de peau, aussi puissant qu’évocateur.

Après ma visite, verdict:

Avant de vous rendre à la Fondation Cartier, si vous ne connaissez pas, sachez que c’est minuscule et du coup le prix du billet paraît un luxe franchement gonflé. Mais quant il s’agit de Ron Muek, je mets le prix.

1869279

Mais qui est cet artiste ? Il est australien, artiste plasticien et travaille l’hyperréalisme. Il révolutionne la sculpture contemporaine en travaillant sur du grandeur nature, du minuscule ou gigantesque. Mais tout est dans l’échelle. Son hyperréalisme est terrifiant parce qu’il reproduit le corps humains dans ces moindres détails. La densité de la peau, sa transparence et sa texture, la pilosité des pieds à la tête, la vivacité du corps, tout y est jusqu’à l’expression bluffante de ces personnages. Il travaille avec du silicone, de la résine polyester et de la peinture à l’huile, matières parfaites pour un travail précis et méticuleux.

Ron-Mueck-3

Sa dernière expo en 2005, reflétait un caractère morbide de la nature humaine. Les corps obèses, vieillissants, flasques et nus étaient mis sur le devant de la scène, à la vue de tous pour un effet dérangeant et hypnotique. Cette année, c’est une atmosphère sentimentale et de douceur qui règne. Les expressions des personnages sont remplies de sentiments, une espèce de bulle invisible les entoure tous pour leur créer un univers propre. Ainsi le spectateur s’immisce dans leur intimité. Du coup, on pourrait presque dire que le spectateur tient le rôle d’un voyeur, du fait de pénétrer dans l’intimité de ces hommes et femmes. Les marquages au sol pour protéger les sculptures sont comme une barrière naturelle que nous nous imposerions envers d’autres êtres humains.

Lifelike+Sculptures+Created+Artist+Ron+Mueck+3CzpuNbkQPfl

Cet artiste est à découvrir absolument pour se rendre compte de ce talent phénoménal. C’est comme s’il réalisait des photographies mais en 3D.

Bref, c’est du lourd et j’espère vous avoir fait découvrir un artiste étonnant !

Publicités


Catégories :HUMEURS, TEMOIN OCULAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :